ST-Ericsson (Sophia) parie sur le LTE et le très haut-débit mobile

Posté lun 26/07/2010 - 07:15
Par admin

ST-Ericsson (Sophia) parie sur le LTE et le très haut-débit mobile

ST-Ericsson, la coentreprise entre STMicroelectronics et le suédois Ericsson, n'a pas encore donné les effets escomptés. Dans les résultats du premier semestre publiés en fin de semaine dernière par ST, les analystes ont pointé les difficultés de ST-Ericsson dont les chiffres ont déçu pour le deuxième trimestre d'affilée. "La filiale avait déjà, lors de la publication des comptes du premier trimestre, occulté les bonnes performances de STMicroelectronics, et plusieurs analystes continuent d'estimer que le redressement de cette filiale constitue le principal point faible du groupe franco-italien" est-il ainsi noté dans Boursorama.com.

 

"La filiale a vu son chiffre d'affaires chuter fortement, tandis qu'elle tente de repositionner son offre de produits, occultant les premiers effets positifs des restructurations sur la rentabilité de la JV", note encore Boursorama. Carlo Bozotti, le Pdg de ST, a cependant maintenu son engagement dans ce "joint-venture" soulignant que ST-Ericsson était "en ligne avec son plan de restructuration" et qu'une "transition majeure ne peut pas être réalisée du jour au lendemain".

 

Des modems de pointe qui pourront se connecter aux réseaux mobiles les plus rapides du monde

 

Une des voies du renouveau pourrait être en effet le haut débit mobile avec le LTE, technologie sur laquelle travaille entre autre le centre de recherche ST-Ericsson de Sophia Antipolis (300 personnes). En décembre 2009 ST-Ericsson et Ericsson avaient réussi à assurer des échanges entre réseaux LTE et HSPA, en utilisant un appareil multi-mode LTE/HSPA, basé sur la plate-forme de ST-Ericsson. C'est à partir de cette plate-forme multimode que ST-Ericsson et Sagem Wireless ont annoncé dans la première quinzaine de juillet qu'ils collaboraient pour le lancement de produits LTE/HSPA+. Dans la cadre de ce partenariat, les deux groupes concevront ensemble sur une plate-forme multi-mode capable de se connecter aux réseaux LTE, HSPA+, 3G et GSM, afin de développer un modem de connexion à l’internet mobile qui devrait être lancé avant la fin de l’année 2010.

 

Capable de fournir des débits de 100 Mbps via LTE et de 21 Mbps via HSPA+, les modems Sagem Wireless permettront aux passerelles internet d’offrir un accès sans fil très haut débit. Grâce à ces modems, les ordinateurs portables pourront également se connecter à l’Internet dès que l’utilisateur se trouvera dans un endroit bénéficiant d’une couverture mobile, lui offrant ainsi une grande flexibilité. Il existe actuellement 61 réseaux commerciaux HSPA+ disponibles dans 34 pays et 80 opérateurs mobiles, couvrant 33 pays, participent au déploiement de la technologie LTE, selon la GSM Association.

 

Sagem Wireless prévoie également d'utiliser cette plate-forme multi-mode pour la conception de modules polyvalents pouvant offrir une connectivité mobile haut débit aux ordinateurs portables, aux netbooks, aux tablettes, aux applications M2M et à bien d’autres types d’appareil.

 

Les plate-formes LTE de ST-Ericsson et l'expertise de Sagem Wireless dans l'intégration système et radio

 

Le fait que ST-Ericsson propose une unique famille de plate-forme permettra aussi à Sagem Wireless de développer plus rapidement une large gamme de produits et ce, de manière plus rentable que s'il fallait jongler avec des plates-formes incompatibles. "Nous avons développé notre plate-forme multi-mode pour permettre aux gens de se connecter, où qu’ils soient, au meilleur réseau mobile disponible, que ce soit en LTE, HSPA +, 3G ou GSM, puisqu’ils pourront aisément passer de l’un à l’autre de ces réseaux," déclare Pascal Langlois, Senior Vice President Chief Sales & Marketing Officer de ST-Ericsson.

 

Et d'ajouter que "le fait que cette plate-forme soit prête à faire son entrée sur le marché dès 2010 est la preuve de la prédominance de ST-Ericsson dans le développement de plates-formes LTE et de l’expertise de Sagem Wireless dans les domaines de l’intégration système et radio."

 

Ajouter un commentaire