Stiffelio, un chef d’œuvre méconnu de Verdi à l’Opéra de Monte-Carlo

Posté jeu 18/04/2013 - 08:40
Par admin

En cette Année Verdi, c’est un chef d’œuvre méconnu du compositeur italien que l’Opéra de Monte-Carlo présentera du 20 au 28 avril. Une œuvre victime de la censure lors de sa création en 1850 et qui ne fut rejouée dans sa version originale qu’en 1993. Rarement repris depuis, c’est donc à un événement auquel sont conviés les spectateurs monégasques qui pourront découvrir la force de cet opéra où la riche inspiration mélodique se dispute à la puissance dramatique d’un sujet contant l’histoire d’un pasteur prêchant la vertu et l’amour fraternel, mais trahi par son épouse qui entretient une relation adultère avec un jeune aristocrate.

Stiffelio, un chef d’œuvre méconnu de Verdi à l’Opéra de Monte-Carlo

Grosse production pour découvrir à Monte-Carlo "Stiffelio", un chef-d'oeuvre méconnu de Verdi (DR © Teatro Regio di Parma)

Du 20 au 28 avril, l’Opéra de Monte-Carlo présente Stiffelio, un chef d’œuvre méconnu de Giuseppe Verdi. Si cet opéra, composé en même temps que Rigoletto, est longtemps resté dans l’ombre, c’est qu’il fut victime de la censure lors de sa création en 1850. A cette époque, la société italienne et les autorités politiques, profondément catholiques, n’étaient pas prêtes à voir sur scène une histoire d’adultère dans la maison d’un pasteur. Dépité par une telle incompréhension, Verdi tenta de détruire toutes les copies existantes de son manuscrit. Conscient des immenses qualités de sa partition, il chercha un peu plus tard à métamorphoser son Stiffelio en un drame moyenâgeux sous le nom d’Aroldo, mais l’opéra y perdit beaucoup de sa force. Ce n’est qu’en 1960 qu’un exemplaire de l’œuvre originale fut retrouvé et il faudra attendre 1993 et les représentations au Metropolitan de New York pour entendre à nouveau le véritable Stiffelio de Verdi. Depuis cette date, cet opéra où pourtant la riche inspiration mélodique le dispute à la puissance dramatique du sujet, n’est pas fréquemment joué.

Un événement pour l’Année Verdi

En cette année 2013 où le monde de la Musique célèbre le bicentenaire de la naissance de Verdi, l’Opéra de Monte-Carlo crée donc l’événement en présentant Stiffelio dans une grosse production sous la direction musicale de Maurizio Benini avec le ténor de renommée internationale José Cura dans le rôle titre. Un rôle qui marqua d’ailleurs sa carrière puisqu’il débuta en 1995 à Londres en incarnant Stiffelio, ce pasteur protestant à la dignité blessée. Un pasteur qui dans l’opéra de Verdi  est marié à la belle Nina et prêche la vertu et l’amour fraternel. C’est pourtant de son épouse que viennent trahison et déshonneur puisque Lina entretient une relation adultère avec un jeune aristocrate. A la souffrance de l’époux trompé, Verdi développe aussi le déshonneur et l’anéantissement du père de Lina, profondément affecté par la trahison de sa fille, et qui assassinera son amant. Un meurtre qui poussera le pasteur et son épouse à se pardonner et à se réconcilier dans l’amour de Dieu. Au moment de sa création, la censure avait considérablement édulcoré la puissance tragique et la tension psychologique du drame de Verdi dont les spectateurs de l’Opéra de Monte-Carlo auront le privilège de retrouver toute la force et la richesse. Un événement à ne pas manquer.

Stiffelio de Giuseppe Verdi – Opéra de Monte-Carlo – Place du Casino – Monaco. Samedi 20, Mardi 23 et Vendredi 26 avril à 20h. Dimanche 28 avril à 15h.

 

  

Ajouter un commentaire