Temps partiel : le passage obligé des jeunes pour un emploi stable

Posté lun 06/03/2006 - 00:00
Par admin

En Paca, 1 jeune sur 3 débute avec un temps partiel. Pour 4 jeunes sur 10, ce sont les secteurs du commerce et l’hôtellerie-restauration qui leur offrent leur première expérience professionnelle. Tel est le constat établi par l’Insee et l’Observatoire Régional des Métiers.

Un jeune sur trois, en Provence-Alpes-Côte d’Azur, démarre sa vie professionnelle dans un emploi à temps partiel. C’est que révèle une récente enquête réalisée conjointement par l’Insee et l’ORM (Observatoire Régional des Métiers). Ce taux de temps partiel est par ailleurs le plus élevé de France. Cette spécificité régionale s’explique par "l’importance du commerce et l’hôtellerie-restauration dans l’économie locale", a souligné Abdellaziz Benzakri de l’Insee. Pour 4 jeunes sur 10, ce sont ces secteurs, représentant 25% de l’emploi total, qui leur offrent leur première expérience professionnelle. En ce qui concerne les rémunérations, elles sont plus faibles en Paca que dans le reste de la France, en moyenne 819 euros net.Plus d’un tiers des jeunes démarrent dans le commerce et l’hôtellerie-restaurationLe commerce et les services aux particuliers, dont font partie l’hôtellerie et la restauration offrent une première expérience professionnelle à 39% des jeunes en Paca (31 % en France). Un constat qui repose sur l’importance dans la région des activités liées au tourisme, mais également sur les caractéristiques de l’emploi de ces secteurs : beaucoup de turn-over, de CDD, de temps partiel, des salaires plus faibles que la moyenne, une faible exigence en termes de diplômes et d’expérience.Une insertion fréquente via les activités de santé et de l’action sociale, les collectivités territoriales et les services aux entreprises"Les secteurs de la santé, l’action sociale et les collectivités territoriales accueillent 17% des débutants pour 14% au niveau national. Cette différence s’explique notamment par l’importance de l’emploi aidé dans ces secteurs, particulièrement développé dans la région. La part de ces secteurs dans l’emploi des jeunes est cependant inférieure à leur part dans l’emploi total (27 %). En effet, l’accès à ces emplois est souvent subordonné à la réussite à des concours, auxquels les jeunes accèdent plus tard dans leur carrière.Les services aux entreprises (hors intérim) accueillent quant à eux 13 % des jeunes qui débutent. Ils sont par ailleurs nombreux dans les services de nettoyage et de sécurité, peu exigeants en terme de formation. A l’inverse, l’insertion dans l’industrie ou l’intérim offre peu d’opportunités aux débutants. Alors qu’au niveau national, le secteur industriel et l’intérim constituent le troisième groupe d’accueil des jeunes, avec 31%, il ne représente que 19% en Paca.Trois ans pour un emploi stableToujours selon cette étude, trois ans après, la situation des jeunes salariés est plus stable. La part des emplois longs à temps complet double en effet en trois ans, passant de 35% à 69%. Parallèlement, la proportion de temps partiel est divisée par deux, passant de 33% à 17%. Ce sont en majorité les secteurs de la santé, de l’action sociale et les collectivités territoriales, ainsi que les services aux entreprises (hors intérim) qui regroupent le plus de jeunes, au détriment du commerce et des services aux particuliers.

Ajouter un commentaire