Thales Alenia Space : deux nouveaux contrats pour près d'1 milliard d'euros

Le constructeur cannois de satellites a signé avec l'ESA (Agence Spatiale Européenne) deux nouveaux contrats d'un montant total de près d'1 milliard d'euros pour les nouvelles missions satellitaires Copernicus : l'une contribuera à la gestion durable de l'agriculture et de la diversité; l'autre permettra une surveillance des océans. Deux missions au service d'une planète durable.

Thales Contrat CHIME

De nouveaux contrats d'un montant total de près d'un milliard d'euros pour le constructeur cannois de satellites. Thales Alenia Space les a signés en fin de semaine dernière avec l'Agence Spatiale Européenne (ESA) dans le cadre des nouvelles missions satellitaires Copernicus hautement prioritaires qui prévoient d'étendre les capacités actuelles des Sentinels et de servir la politique de l'UE ainsi que les besoins des citoyens. (Photo Thales Alenia Space : la mission CHIME pour la gestion de l'agriculture)

Contrat CHIME : 455 M€ pour la gestion durable de l'agriculture et de la diversité

Le contrat CHIME (Copernicus Hyperspectral Imaging Mission), d'un montant de 455 millions d'euros, a été signé par Hervé Derrey, Pdg de Thales Alenia Space en présence de Bruno Le Maire, ministre de l'Économie.

La mission CHIME embarquera un spectromètre qui travaillera dans le visible et dans l’infrarouge à ondes courtes afin de fournir des observations hyper spectrales de routine pour soutenir de nouveaux services optimisés de gestion durable de l'agriculture et de la biodiversité, ainsi que la caractérisation des propriétés des sols, paramètre essentiel pour garantir une végétation saine. La charge utile à haute technologie bénéficiera de l’expérience de Leonardo et d’OHB dans le domaine de l’imagerie hyperspectrale.

Contrat CIMR : 495 M€ pour surveiller les océans

Le contrat pour la mission CIMR (Copernicus Imaging Microwave Radiometer), a été signé par Massimo Claudio Comparini, Directeur des activités Observation, Exploration et Navigation de Thales Alenia Space et Pdg de Thales Alenia Space Italia en présence du Sous-Secrétaire d’Etat italien, Riccardo Fraccaro. Le contrat s’élève à 495 millions d'euros.

Munie d’un nouveau radiomètre hyperfréquence multifréquence à "balayage conique", la mission CIMR mesurera la température de surface de la mer, la concentration de glace de mer et la salinité de la surface de la mer. Elle observera d'autres paramètres tels que l'épaisseur de la glace de mer et sa dérive. CIMR est en cours d'élaboration en réponse aux exigences hautement prioritaires des principales communautés d'utilisateurs de l'Arctique et soutiendra la politique intégrée de l'UE pour l'Arctique. Cette mission sera développée en partenariat avec OHB.

Des missions environnementales cruciales pour l'Europe

Thales Alenia Space sera également responsable du développement de la charge utile de la mission CO2M dédiée à la mesure globale des émissions anthropiques de CO2 et jouera ainsi un rôle clé dans l'étude des causes du changement climatique et de son suivi, et fournira l'altimètre IRIS embarqué sur la mission CRISTAL. "Le volume de commandes résultant des récentes décisions et appels d’offres devrait être d'environ 1,8 milliard d'euros" a indiqué le constructeur cannois dans un communiqué. "Cela représente des centaines d'emplois hautement qualifiés ainsi que du savoir-faire scientifique et industriel tous localisés en Europe."

Par ces deux nouveaux contrats dans le cadre du programme Copernicus Expansion, "Thales Alenia Space confirme sa capacité à servir des missions environnementales cruciales pour l'Europe", a commenté le Pdg Hervé Derrey. Quant à Massimo Claudio Comparini, il a expliqué que "l'intégration de capteurs optiques et radar spatiaux est essentielle pour surveiller la Terre, son évolution et les modèles du vivant".

"Thales Alenia Space couvre une gamme complète de solutions innovantes et contribue fortement à relever l'incroyable défi industriel posé par les missions Copernicus expansion au service d’une planète durable. Nous sommes pleinement engagés dans les projets, et grâce à des instruments de pointe et à des systèmes spatiaux hautement fiables, le groupe jouera un rôle clé au service du renouveau de la surveillance du climat, pour une exploitation durable et viable des ressources de la Terre".

Image
Thales Alenia Space Bruno Le Maire

Photo DR : lors de la signature du contrat CHIME, de gauche à droite Hervé Derrey (Président Directeur Général de Thales Alenia Space), Bruno Le Maire (Ministre de l'Économie, des Finances et de la relance en France) et Patrice Caine (Président Directeur Général de Thales ).

 

Étiquettes

Ajouter un commentaire