Théâtre de Nice : Le Conte d’Hiver d’Arketal

Posté mar 23/10/2012 - 18:10
Par admin

Le Théâtre de Nice présente, du 24 au 26 octobre, Le Conte d’Hiver de William Shakespeare, dans une adaptation de la compagnie Arketal pour 10 marionnettes, 6 acteurs, 1 narrateur et un chœur. Avec ses comédiens et ses marionnettes qui partagent le même espace de jeu, la compagnie Arketal réussit à rendre parfaitement compte de la métamorphose et de la manipulation qui parcourt toute la pièce. Il s’opère un glissement jubilatoire de l’acteur vers les marionnettes et inversement.

Théâtre de Nice : Le Conte d’Hiver d’Arketal

Acteurs et marionnettes d'Arketal dans Le Conte d'Hiver (DR ©Brigitte Pougeoise)

Arketal, la compagnie cannoise bien connue de Sylvie Osman (marionnettiste et metteur en scène) et de Greta Bruggeman (scénographe et factrice de marionnettes) sera durant 3 jours sur la scène du Théâtre National de Nice avec Le Conte d’Hiver de William Shakespeare, dans une adaptation pour 10 marionnettes, 6 acteurs, un narrateur et un chœur. Le Conte d’Hiver est une tragi-comédie, écrite en 1610, qui raconte l’histoire de Léontès, roi de Sicile, et de Polixènes, roi de Bohème, qui ont été élevés ensemble, comme deux frères. Après des années de séparation, ils se retrouvent en Sicile mais ces retrouvailles festives sont soudainement assombries par la jalousie féroce, inexplicable et destructrice de Léontès. Ce dernier entraîne son royaume dans le chaos, la destruction, la mort et l’hiver.

Glissement jubilatoire de l’acteur vers les marionnettes

Après un saut dans le temps et de multiples péripéties, ce conte d’hiver se terminera en sacre du printemps, une saison où renaissent les valeurs et la croyance en l’humain dans la vie ordinaire. Avec ses comédiens et ses marionnettes qui partagent le même espace de jeu, la compagnie Arketal réussit à rendre parfaitement compte de la métamorphose et de la manipulation qui parcourt toute la pièce. Il s’opère un glissement jubilatoire de l’acteur vers les marionnettes et inversement. Acteurs, marionnettes, objets, tout est jeu au service de conventions ludiques. Le Conte d’Hiver questionne la représentation du vivant et de l’inerte, de l’illusion et de la réalité, de la croyance en l’humain. Le théâtre des marionnettes joue pleinement son rôle de mise à distance pour mieux interroger l’humain dans le jeu des apparences.     

Le Conte d’Hiver – Arketal – Théâtre National de Nice – Promenade des Arts – Nice. Du 24 au 26 octobre.