"Toulon, port de Rome" : une liaison par la mer pour désengorger les autoroutes

Posté lun 07/02/2005 - 00:00
Par admin

Une expérience maritime à suivre pour ceux qui cherchent à désengorger les autoroutes des camions : l'opération de cabotage maritime lancée fin janvier par le port de Toulon avec la mise en service d'un car-ferry entre Civitavecchia (Rome) et Brégaillon dans la rade de Toulon. Affrété par la GLD Lines (Grimaldi Louis Dreyfus Lines), une nouvelle compagnie fondée par Louis Dreyfus Armateur et l'italien Grimaldi Group Naples, l'Eurostar Valencia (186 m de longueur avec une capacité de 400 passagers en cabine et de 150 voitures et camions) fera la traversée en 14 heures et trente minutes (contre 22 heures par l'autoroute). Cela pour un coût de 450 euros la traversée pour un camion, tarif jugé compétitif par rapport à la route.Pour l'instant, le rythme retenu est de trois rotations hebdomadaires avec un objectif sur une année de 18.000 camions, 50.000 voitures neuves, 20.000 passagers avec de 5 à 7.000 voitures. Un second navire pourrait être affrété l'an prochain sur cette ligne si cet objectif est atteint. Baptisée Itaca (Italie-Côte d'Azur), ce service destiné à désengorger le trafic autoroutier du sud de la France et de l'Italie ouvre ainsi la première véritable autoroute de la mer. La CCI du Var compte d'ailleurs lancer prochainement une campagne de communication sur le thème très suggestif de "Toulon, port de Rome".

Ajouter un commentaire