Un "faculté club" pour chercheurs étrangers à Sophia Antipolis

Posté jeu 27/07/2006 - 13:25
Par admin

Un "faculté club" pour chercheurs étrangers à Sophia Antipolis

Sophia Antipolis, à l'image de Cambridge et de son Harvard Faculty Club, disposera-t-il bientôt d'un "faculté club", lui permettant d'accueillir des chercheurs étrangers de haut niveau ? C'est ce qui a été envisagé lors de la récente réunion du comité exécutif de Sophia Antipolis. Les scientifiques des Alpes-Maritimes, a-t-il été rappelé, sont extrêmement demandeurs d’espaces d’accueil pour les chercheurs étrangers, comprenant des fonctions d’hôtellerie et les services y afférents. Ces espaces, à l’image du "Faculty Club" de Cambridge, seront étudiés par la SAEM SACA (Société anonyme d'économie Mixte Sophia Antipolis Côte d'Azur). Le premier de ces espaces verra le jour Place Sophie Laffitte dans le cadre du Contrat de Projets Etat Région (CPER) 2007 – 2013.

 

Deux grands projets scientifiques mis en œuvre

 

Deux grands projets scientifiques seront également mis en œuvre pendant le contrat de projets.

 

- il s’agit de la création d’un pôle de recherche et d’enseignement supérieur dans le secteur des Sciences de la Planète et de l’Univers, projet de regroupement de ces sciences qui comprend, outre l’UNSA, l’Observatoire de la Côte d’Azur, Géosciences Azur et l’Observatoire Océanographique de Villefranche dépendant de Paris VI, dont le maître d’œuvre sera l’UNSA, afin d’aboutir à un Pôle de Recherche et d’Enseignement Supérieur (PRES) européen avec les Universités de Gênes et de Naples.

 

- le second est le projet de développement et de renforcement des activités de recherche sur le Campus des Sciences et Technologies de l’Information et de la Communication (Campus STIC) : ce projet, baptisé RTRA Siscom devra développer, autour du Campus STIC des plateformes opérationnelles financées dans le cadre du CPER 2007 - 2013.

 

Campus STIC et Pôle SCS

 

Autres grands dossiers évoqués lors de cette réunion qui s'est tenue dans les locaux de la CCI Nice Côte d'Azur sous la présidence du préfet Pierre Breuil : le campus STIC et le pôle de compétitivité SCS. Le Campus des sciences et des techniques de l’information et des télécommunications représente l'un des grands projets structurants du parc technologique. La première pierre "virtuelle" a été posée en juin par Christian Estrosi, président du Conseil général. Le Maître d’Ouvrage délégué du projet est le Conseil Général des Alpes-Maritimes. Cet ouvrage de 35.000 m² sur 15 hectares, accueillera 2.600 étudiants et chercheurs. Le coût total est de 56 M € (valeur 2003). L’architecte est Jean Michel Wilmotte. Les premiers travaux débutent à l’automne pour une livraison échelonnée en 2008 et 2009.

 

Concernant le pole mondial de compétitivité "Solutions communicantes sécurisees" (SCS) ce sont la gouvernance et les premiers projets qui ont été abordés par le comité exécutif. Aujourd’hui 26 projets ont été présentés aux financeurs institutionnels que sont l’Agence pour l’Innovation Industrielle (AII), la Direction Générales des Entreprises (DGE) et le Conseil Régional PACA et les réponses s’échelonneront dans le courant du 3ème trimestre 2006. La majorité de ces projets est orientée vers les marchés de la santé, du tourisme et de la prévention des risques.

Ajouter un commentaire