Un Indien à Sophia : Wipro (Bangalore) achète NewLogic

Posté lun 02/01/2006 - 00:00
Par admin

Le groupe indien Wipro achète NewLogic, société autrichienne de conception de puces pour communications mobiles dont le principal centre R&D est dans la technopole (50 personnes). Un rachat qui devrait permettre de nouveaux développements du site sophipolitain.

C'est une première en Europe, du moins de par son montant dans le secteur de la microélectronique : le groupe indien Wipro a annoncé fin décembre l'achat de la société autrichienne de services de conception de puces NewLogic. C'est aussi un phénomène nouveau : les groupes indiens comme par ailleurs les sociétés chinoises ne se contentent plus d'être les sous-traitants des pays occidentaux. Devenues riches, elles investissent directement dans d'autres zones. Elles l'ont déjà fait sur les Etats-Unis. Le rachat de NewLogic montre que désormais, elles s'intéressent aussi aux marchés européens.Devenir le numéro 1 mondial dans la Propriété Intellectuelle liée aux communications sans filLa transaction, qui doit se faire en plusieurs étapes porte sur un montant d'environ 47 millions d'euros (56 millions de dollars). NewLogic, un des membres les plus actifs de l'association SAME (Sophia Antipolis forum of MicroElectronics) a été créée en 1999 à Lustenau en Autriche. Elle a installé très rapidement à Sophia, dès novembre 1999, son principal centre de Recherche et Développement et a développé une série de cœurs de propriété intellectuelle pour les communications sans fil LAN et Bluetooth.La société compte 120 ingénieurs dont environ une cinquantaine sur la technopole et dispose de 25 brevets. Son chiffre d’affaires 2005 devrait s'établir autour de 14 millions d’euros. Parmi ses clients, NewLogic compte des groupes renommés comme Agere Systems, Infineon Technologie ou encore Philips. Pour Hans-Peter Metzler, CEO de NewLogic et l'un de ses principaux actionnaires, la propriété intellectuelle pour le sans fil est un domaine très actif avec beaucoup d'acteurs. "Nous sommes confiant du fait que la combinaison des deux entités est bien positionnée pour en faire le numéro 1 dans ce domaine", assure Hans-Peter Metzler.Un plan de 10 à 20 embauches pour 2006 sur SophiaA côté de NewLogic, Wipro est un géant avec quelque 43.000 salariés et un chiffre d'affaires de près de 2 milliards de dollars. Pour Ramesh Emani, Président, de la division Solutions d’ingénierie, Wipro Technologies (la division dédiée aux services de conception logicielle et matérielle à laquelle NewLogic est rattaché) cette acquisition est importante. C'est une étape pour l'accès au marché de l'Europe continentale et pour devenir leader dans le domaine de la propriété intellectuelle pour le sans fil et de la technologie radiofréquence. "Elle permettra à Wipro de se positionner en tant que fournisseur de solutions complètes de systèmes sur puce auprès de nos clients", a-t-il souligné.Sur le site de Sophia Antipolis, cette nouvelle a été bien accueillie. "NewLogic est une petite entreprise qui appartient à une famille d'investisseurs privés", note Denis Audoly, le responsable du centre de R&D. "Nous n'avions pas les moyens d'investir les quelque millions d'euros que réclamait un développement à long terme. Des moyens que nous pourrons désormais avoir avec Wipro. Dans la transaction, il est également prévu que la direction actuelle avec Hans-Peter Metzler reste dans la boucle pendant quelques années. Des plans de développement sont d'ailleurs actuellement à l'étude avec à la clé de 10 à 20 embauches sur Sophia au cours de l'année 2006."

Jean-Pierre  Largillet

Ajouter un commentaire