Une offre d'emploi sur dix soumise à une discrimination (L’Expansion)

Posté jeu 23/11/2006 - 12:05
Par admin

"Mieux vaut avoir trente ans que cinquante pour décrocher un emploi, mieux vaut aussi s'appeler Guillaume ou Sylvain que Rachid ou Mohammed", note aujourd’hui L’Expansion. Selon le premier baromètre national de la discrimination à l'embauche, "10% des réponses négatives à une offre d'emploi pourraient en effet faire l'objet d'une plainte", avec l'âge et l'origine en tête des critères de discrimination. "Les candidats âgés de 50 ans et ceux qui portent un nom maghrébin ont en effet environ trois fois moins de chances que les candidats "de référence" de se faire convoquer à un entretien",  explique le laboratoire de recherche de l'université Paris I, qui a réalisé ce premier baromètre. Enfin, cette étude montre que l'Est de la France est celle qui rejette le plus les noms à consonance maghrébine, que "les PME apparaissent comme les championnes de la discrimination raciale, et que les grandes entreprises, elles, pratiquent davantage la discrimination à l'égard des seniors", conclut (L’Expansion).

Ajouter un commentaire