Valbonne : le podcast "inspirant" qui donne aux femmes l'envie de se réaliser

En lançant en mai 2020 le podcast "Les Locomotives", Sandra Verger a voulu, par des exemples inspirants, donner aux femmes l'envie de réaliser leurs projets les plus fous. Alors que la saison 3 est engagée, qu'une communauté a été créée, le projet entame une nouvelle étape avec un appel au crowdfunding sur la plateforme Ulule.

Sandra Verger Les Locomotives

Donner aux femmes l'envie de réaliser leurs projets les plus fous, c'est le cœur même du projet d'une Valbonnaise, Sandra Verger, qui a lancé en mai 2020 le podcast "Les Locomotives". Le concept ? A travers des conversations spontanées et sans filtre (pas de montage et très peu de coupes) avec des femmes venant de tous les horizons, apporter des exemples "inspirants", à la manière des TEDx. Car ces "locomotives" sont toutes des femmes qui, dans leur domaine, ont osé. Des "anonymes", certes, mais qui ont décidé de s'écouter, d'aller vers ce qui les faisait vibrer et ont réussi à se réaliser pleinement.

Un "shot" d'énergie pour adoucir les peurs

"Beaucoup de femmes  éprouvent la sensation de ne pas être à leur place, ou de ne pas trouver de sens à ce qu’elles font. Or, elles ont aussi des projets, des rêves, des envies… mais, faute de confiance en elles, elles n’osent pas se lancer", explique Sandra Verger. "Un des principaux blocages tient dans le manque d'exemples inspirants. Des parcours de vie concrets, racontés par celles qui les ont vécus et qui montrent que tout est possible quand on le décide vraiment."

Les Locomotives proposent ainsi un véritable "shot" d'énergie pour adoucir les peurs. "Il y a Sylvie qui a plaqué son job de consultante pour devenir quaterback au sein d’une équipe de football américain, Charlotte qui est partie danser la salsa à travers toute l’Amérique Latine, Malaury qui s’est donné pour mission de protéger l’océan, Monia qui a créé sa marque de vêtements équitable et sociale…" donne en exemple Sandra Verger.

Des femmes "ordinairement extraordinaires"

Ce ne sont pas là des femmes connues. Toutes ses interlocutrices représentent ce qu'on appelle parfois des "girls next door". Près de chez vous. "Ce qui m'intéresse" poursuit Sandra, "ce sont les profils de femmes authentiques, bienveillantes et passionnées. J’ai même une préférence pour les portraits “d’anonymes” car ils résonnent encore plus fort en nous car toutes les femmes sont “ordinairement extraordinaires”, capables d’oser et de réaliser ce qu’elles pensaient impossibles."

Le premier de la série des "podcasts" a été enregistré avec sa sœur Anaïs qui a construit la maison de ses rêves à l'autre bout du monde "The triangle House" à Siargao, une île des Philippines. Depuis, les parcours de vie se sont multipliés. "Les Locomotives" en sont à leur saison 3 avec une vingtaine d'épisodes d'une durée de 45 mn, plus de 1.000 écoutes mensuelles et une communauté d'environ 1.000 personnes sur Instagram ainsi qu'un groupe d'entraide à la réalisation de projet.

Une campagne de crowdfunding sur "Ulule"

Diplômée d’une école de commerce, Sandra Verger, 31 ans, n'en a pas fait  pour autant un job. Cela reste de la passion. Après avoir passé 7 années à Paris dans l’hôtellerie haut de gamme et dirigé plusieurs établissements, elle s'était sentie à l'étroit dans sa vie et avait décidé de changer. Elle est revenue avec sa famille s'installer sur la Côte où elle avait passé son enfance, a repris un autre métier et a lancé parallèlement ce projet "Les Locomotives" dont elle avait rêvé.

Aujourd'hui, elle cherche aussi à pousser un peu plus ce projet et a lancé pour cela une campagne de crowdfunding sur "Ulule". Objectif : la création des prochaines saisons du podcast, le lancement d’une campagne de communication pour le faire connaître et inspirer toujours plus de femmes, la refonte du site web et l’achat de matériel notamment pour pouvoir faire parler plusieurs personnes en même temps. Mais surtout, grâce au soutien de la communauté, c’est un collectif 100% féminin qui va voir le jour afin d'aider les femmes à réaliser leurs projets, quels qu’ils soient. L'aventure des "Locomotives" ne fait que commencer.

 

Étiquettes

Ajouter un commentaire