Valbonne, première commune à adhérer au Pacte Mondial de l'ONU

Posté mar 21/12/2010 - 11:39
Par

C'est une première pour une commune. Le pacte a été signé par le sénateur-maire de Valbonne, Marc Daunis à l'occasion de la visite à Sophia de Konrad Eckenschwiller, le représentant permanent du Pacte Mondial en France, invité par l'association Ethicum. Un document basé sur le respect des droits de l'Homme, de l'environnement, de la lutte contre la corruption, dans une démarche internationale de RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises) et de Développement Durable.

Aux Espaces Antipolis, lors de la conférence de Konrad Eckenschwiller (2ème en partant de la droite), Marc Daunis, sénateur-maire de Valbonne (au centre), Philippe Caner, président d'Ethicum (à droite) et les dirigeants d'entreprise azuréens, adhérents au Pacte de l'ONU.

"C'est une "première" pour une commune, mais ce n'est surtout pas une opération de communication ni une occasion de se donner bonne conscience" a précisé Marc Daunis, sénateur-maire de Valbonne, à propos de la signature, par sa commune, de l'adhésion au Pacte Mondial de l'ONU. Cette signature est intervenue vendredi dernier, lors de la visite à Sophia, aux Espaces Antipolis, de Konrad Eckenschwiller, représentant permanent du Pacte Mondial en France qui avait été invité par l'association Ethicum.

Un "Programme de Valbonne" pour les collectivités qui souhaiteraient s'investir

Marc Daunis a expliqué que la collectivité a choisi cet engagement sur des principes que prône ce Pacte (basé sur les droits de l’Homme, le droit du travail, le respect de l’environnement et la lutte contre la corruption, dans une démarche internationale conforme au concept de Responsabilité Sociétale des Entreprises et de Développement Durable) avec une réelle exigence de changement dans ses pratiques en tant qu'employeur de 450 personnes au service de sa commune. En fin de conférence, le sénateur maire a relevé comme une action complémentaire, l'invite de Konrad Eckenschwiller de lancer un "programme de Valbonne" pour les collectivités qui souhaiteraient aussi s'investir dans ce réseau international. Un réseau qui cible essentiellement les entreprises mais qui concerne aussi les communes et les entreprises implantées sur les dites communes.

Et, justement, cinq entreprises azuréennes ont confirmé leur adhésion au Pacte Mondial à cette occasion : il s'agit d'Azur Système Solaire, EticWeb, Peradotto Publicité, Resistex et The Green communication. Elles ont rejoint GSF, entreprise signataire du Pacte et membre d’EthiCum, dont le directeur général François Leforestier était "Grand Témoin" lors de ce rendez-vous, mais aussi Albax, Albert Vieille, Groupe Pizzorno, Ilex, Malongo, Mane & Fils, One Too, Rica Lewy, et d’autres entreprises encore dont la plupart étaient présentes. Ces entreprises, a-t-il été rappelé, ont un engagement RSE fort. Elles le confortent en mettant en pratique chaque année, un "axe de progrès" concrétisé par une "communication" qui doit être transmise au Pacte Mondial de l’ONU.

Les dirigeants d'entreprise présents ont d'ailleurs expliqué comment ils mettent en œuvre une politique socialement responsable, comment ils s'efforcent d'améliorer leur impact sur l'environnement en réduisant le gaspillage, recyclant etc… Cela, non seulement par conviction, mais aussi parce que leurs clients le demandent, parce qu'ils estiment que l'image d'une entreprise est désormais capitale et que l'éthique appliquée est un des "cercle vertueux" des sociétés du XXIème siècle. Un dernier thème qui était au cœur même de la conférence de Konrad Eckenschwiller.