Virbac : la SEC commence une enquête sur la filiale américaine

Posté lun 23/02/2004 - 00:00
Par admin

Filiale cotée au Nasdaq du laboratoire de Carros, Virbac Corp avait dû reporter la publication de ses comptes du 3ème trimestre 2003 suite à des problèmes comptables. Elle fait l'objet aujourd'hui d'une enquête de la Securities and Exchange Commission.

Les ennuis de Virbac aux Etats-Unis, à travers sa filiale Virbac Corporation, ne sont pas terminés. Dans un communiqué, la filiale à 60% du Groupe Virbac annonce que la SEC (Securities and Exchange Commission) commençait une enquête sur Virbac Corporation, suite aux problèmes comptables soulevés en novembre par les commissaires aux comptes de PriceWaterhouseCoopers (des questions concernant certaines méthodes de comptabilisation des ventes et des stocks pratiquées par la société). N'ayant pas soumis son rapport 10Q du T3 2003 la société, qui était cotée au Nasdaq avait été retirée de la cote le 26 novembre pour non-respect d'une règle de marché."Les documents eux-mêmes accompagnant l’injonction de la SEC font état du fait que l’enquête est destinée à établir s’il existe des éléments factuels permettant à la SEC de déterminer si les lois boursières fédérales ont été violées," est-il noté dans le communiqué de Virbac Corp. "Ces documents mentionnent également que ni le fait de commencer une enquête ni le fait de notifier une injonction ne sont des éléments permettant de penser que la SEC aurait conclu que des lois n’auraient pas été respectées par la société ou toute autre personne".Virbac Corp annonce également que le Directeur Général (Chief Executive Officer) et le Directeur Financier (Chief Financial Officer) avaient démissionné le 27 janvier 2004 et que David G.Eller, qui assurait l'intérim, était devenu Directeur général. La société, avant même le résultat de l'enquête interne en cours, déclare avoir déjà commencé à mettre en place de nouvelles règles et procédures, notamment en ce "qui concerne les contrôles comptables internes, destinées à améliorer la qualité du reporting financier".

Ajouter un commentaire