Virbac : ses bénéfices 2020 se sont envolés en dépit du Covid

Virbac lors de son cinquantenaire

Une bonne nouvelle dans ces temps incertains : Virbac à Carros reste en pleine forme. A travers ses résultats 2020, le laboratoire pharmaceutique vient de publier un bilan de santé excellent. Son résultat opérationnel courant 2020 se trouve notamment en forte croissance (+37,6% à taux et périmètre constants). Ce qui reflète la bonne évolution du chiffre d'affaires (+5,7% à taux et périmètre constants) et une forte diminution des dépenses dans le contexte de la crise Covid-19. D'autre part, la cession de Sentinel intervenue au 1er Juillet 2020 a impacté les comptes du 2e semestre et a permis un très sensible désendettement du groupe. D'où un horizon très ouvert pour 2021. (Photo WTM : I love Virbac avec Sébastien Huron, à gauche, lors des festivités des 50 ans de Virbac en septembre 2018).

La Covid a conduit à une forte réduction des dépenses

"Le résultat net – Part du Groupe s’établit à 137,5 millions € en 2020, contre 51,5 millions € l'année précédente (+ 166,7%), soit une amélioration de 86 millions € à taux réels expliquée principalement par la cession de Sentinel (représentant un produit net de 66,5 millions €), ainsi que la bonne performance opérationnelle de 2020" note Virbac.

Le résultat opérationnel courant avant amortissement des actifs issus d’acquisitions est également en hausse avec 128,9 millions € en 2020 contre 122,4 millions € en 2019. Une augmentation que Virbac attribue à la bonne tenue de ses ventes mais aussi à une forte réduction et un bon contrôle des dépenses liés à la situation de la Covid-19, dont l’impact est estimé autour de 15 millions € (virtualisation des séminaires, congrès, événements, arrêt des déplacements dans de nombreux pays, réduction des dépenses marketing et une limitation de nos dépenses R&D liée notamment à des retards et à des décalages de certains programmes).

En baisse de 431 M€, un endettement devenu... positif

L'endettement de Virbac s'est entièrement retourné avec une trésorerie positive qui "bénéficie de l’impact de la cession de Sentinel (363,3 millions €), ainsi que de l’absence de versement de dividendes par Virbac SA au titre du résultat 2019 et d'un strict contrôle du besoin en fonds de roulement et des investissements qui ont contribué au désendettement". L'endettement net se situe ainsi à -63,4 millions €, en baisse de 431 millions € par rapport au 31 décembre 2019 à taux réels.

Avec la vente de Sentinel, le chiffre d'affaires est certes en légère baisse (-0,4%) à 934,2 millions € contre 938,3 millions € sur la même période en 2019, mais ressort en hausse de 5,7% hors notamment cet impact de Sentinel.

Le laboratoire envisage 60 M€ d'investissement sur 2021 et 2022

Quant aux perspectives 2021, elle restent bonnes après la bonne résilience montrée en 2020 par le secteur de la santé animale, même si la crise sanitaire pourrait avoir un impact sur les activités. Virbac anticipe aussi une croissance du chiffre d’affaires à taux et périmètre constants comprise entre 3% et 5% (soit entre 0% et 2% à taux constants et périmètre réel). Le laboratoire pharmaceutique veut d'autre part continuer à investir. Il table sur 60 M€ d'investissement sur les deux exercices 2021 et 2022. De quoi garder la santé.

Étiquettes

Ajouter un commentaire