ShareThis

Affaires cannoises : nouvelle perquisition ce matin en mairie

Les municipales passées, les affaires cannoises ne sont pas terminées pour autant. L'enquête du juge grassois Jean-Pierre Murciano, menée autour de marchés publics passés lors de la précédente municipalité se poursuit avec comme étape ce matin, une nouvelle perquisition en mairie de Cannes. Des gendarmes du groupement des Alpes-Maritimes ont ainsi recherché toute la matinée des documents dans les bureaux de la comptabilité et des marchés publics.

Ce n'est pas la première perquisition menée dans le cadre de cette enquête portant sur des soupçons de détournements de fonds au profit de l'Association des Amis de Cannes, enquête lancée au début de 2013 et qui a déjà débouché sur six mises en examen dont le deuxième adjoint de la précédente municipalité et deux conseillers proches du député-maire UMP Bernard Brochand de la précédente municipalité. La justice s'intéresse notamment à la concession de trente ans qui a été accordée par la ville au Baôli, un restaurant cannois "star" installé au port Canto, et sur d'éventuelles contreparties occultes à laquelle cette concession de "longue durée", aurait pu donner lieu à travers des "dons" à l'association. Des dons qui auraient pu financer une campagne électorale.

En mars dernier, une demande avait été faite par le juge Murciano pour la levée de l'immunité parlementaire du député-maire Bernard Brochand, demande qui avait été rejetée par le bureau de l'Assemblée nationale. La perquisition opérée aujourd'hui en mairie de Cannes représente la première relance visible de l'enquête depuis les élections municipales remportées haut la main fin mars par David Lisnard.


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011