ShareThis

Aménagement : les projets que Sophia met en avant au SIMI de Paris

La technopole est présente au SIMI de Paris, le Salon de l'immobilier d'entreprise du 2 au 4 décembre pour présenter ses grands axes d'aménagement. Quatre d'entre eux sont mis en avant: la ZAC des Clausonnes, le quartier des 3 Moulins, la Cité du Savoir (photo ci-dessous) et le renforcement du centre de vie et du Campus Sophi@Tech sur le site de Saint-Philippe. Petit tour d'horizon sur l'état d'avancement de ces chantiers phares du projet "Sophia 2030".

Sophia Antipolis a profité du SIMI de Paris, le Salon de l'immobilier d'entreprise organisé par Le Moniteur du 2 au 4 décembre au Palais des congrès de Paris, pour présenter son offre immobilière et ses projets d'aménagement. La technopole était présente sur un stand (la Métropole Nice Côte d'Azur également, mais, comme l'an dernier, chacun sur son propre stand) et hier, jeudi, Jean Leonetti, président de la Communauté d'agglomération Sophia Antipolis et du SYMISA, est monté présenter ces différents projets. L'occasion d'un tour d'horizon sur ce qui avait été déjà annoncé lors de la présentation de Sophia 2030 et qui se met en œuvre actuellement à travers notamment l'axe de communication et de structuration que constitue le "bus tram" Antibes-Sophia.

Quartier des 3 Moulins : un quartier "urbain" à vivre qui brise un tabou sophipolitain

Pas d'annonces fracassantes donc, mais des précisions sur l'avancement de ces différents projets. Quatre d'entre eux sont particulièrement mis en avant comme lors du précédent Mipim de Cannes : le quartier des 3 Moulins, la ZAC des Clausonnes, la Cité du Savoir et le renforcement du centre de vie et du Campus Sophi@Tech sur le site de Saint-Philippe.

Pour les 3 Moulins, autour du complexe sportif de l'AzurArena, la ZAC devrait être créée au premier semestre 2016 et les premiers travaux d'aménagement sont attendus pour 2017. Une ZAC qui va briser un tabou sophipolitain : à proximité d'Antibes, elle comportera des logements. Conçu comme un quartier urbain "à vivre" en entrée de Sophia Antipolis, le site des Trois Moulins proposera en effet une offre urbaine mixte renouvelée (programmation de 150 000 m²).

Desservi par le bus-tram en cours de réalisation, le projet des Trois Moulins devrait d'autre part apporter à la technopole la "vitrine" qui lui manque. Les nouveaux bâtiments tertiaires qui sont prévus (autour de 40 000m²)  seront en effet visibles de l’A8 dans le secteur du péage. Une visibilité qui intéresse notamment Orange qui cherche à regrouper ses équipes (900 personnes au total sur Sophia Antipolis, réparties aujourd'hui dans 5 ou six sites) et qui étudie, entre autres possibilités, une implantation aux 3 Moulins.

Dans cette entrée sud de la technopole, il sera proposé également des programmes de logements pour tous les publics (600 à 800 unités) articulés autour d’espaces verts et d’équipements sportifs, en particulier de la salle omnisports "Azurarena". Enfin, des services et commerces de proximité viendront compléter ce futur quartier.

ZAC des Clausonnes : les travaux d'aménagement ont commencé cet été

Plus avancée, la ZAC des Clausonnes a déjà été déclarée d’utilité publique en décembre 2013. Il est prévu sur un espace de 40 hectares la réalisation d’un programme d’environ 150 000 m2 répartis en 2 secteurs avec une programmation décomposée en : 60 000 m² de commerces, 55 000 m2 de bureaux, services publics et équipements collectifs, 10 000 m2 d’hôtellerie. Les 25.000 m2 restants sont consacrés à des activités artisanales et semi industrielles non polluantes permettant d’accueillir les activités existantes à relocaliser sur le site.

Il est d'autre part nécessaire de restructurer la route du parc (les travaux, commencés au début de l'été sont en cours) et d’assurer la desserte par le bus-tram de l’ensemble mixte commercial, artisanal et tertiaire venant compléter l’offre urbaine de la technopole.

Cité du Savoir : renforcer la présence de l'enseignement supérieur et de la recherche

Plus lointaine, la Cité du Savoir, sur le site du Fugueiret et en lien avec la Place Sophie Laffitte, en est au démarrage des études techniques réalisées en collaboration avec l'Université Nice Sophia et du Sophia Club Entreprises pour définir le contenu. Mais un grand pas a été fait avec la maîtrise des terrains qui sont désormais entièrement dans des mains publiques (commune, Etat, département, région). L'idée générale est de renforcer la présence sur la technopole de l'enseignement supérieur et de la recherche ainsi que de donner au grand public un lieu privilégié d’accès à l’univers des nouvelles technologies. On a pu d'ailleurs voir à travers le succès de l'opération Sophia à Juan, l'intérêt du public pour les technologies que développe la technopole.

Concrètement, cela se traduirait par des hébergements pour étudiants et chercheurs, par un petit centre de séminaires, par des bâtiments permettant l'extension de grandes écoles ou de centres de recherche.

Saint-Philippe : renforcer le centre de vie et le Campus SophiaTech

Quatrième axe d'aménagement : le renforcement du centre de vie et du Campus Sophi@Tech sur le site de Saint-Philippe. C'est le quartier le plus récent de la technopole. Il accueille le Campus Sophi@Tech (3 000 étudiants) ainsi qu’un centre de vie en plein essor et sera bientôt desservi par le bus-tram à travers le Campus. L’utilisation des droits à bâtir résiduels (environ 65 000m²) doit également permettre de compléter les fonctions d’enseignement supérieur ainsi que les offres en locaux tertiaires et résidentiels.


Opposition au Centre Commercial des Clausonnes

La Ville de Valbonne envisage de créer un Nième centre commercial de type Polygone Riviera, à l'entrée de Sophia, après le passage sous l'autoroute en remontant de Carrefour vers Valbonne (là où il y a le Radar, mais sur la gauche).

Protégeons l’Ecrin Naturel du Parc de la Valmasque - Opposition à la création au Centre Commercial des Clausonnes - Signez notre pétition:

https://www.change.org/p/urbanisme-ville-valbonne-fr-opposition-%C3%A0-l...

On fait comme si le 3 octobre n'avait jamais existé.

Ce projet ahurissant est conçu sans prendre en compte qu'il deviendra la source des prochaines inondations de la CASA,et personne ne sera responsable, comme en 2015. Combien faudra-t-il de morts pour que nos dirigeants prennent conscience des conséquences de leurs décisions.
Bravo et rendez vous à la prochaine crue centenale.

Simi 2015

L'année dernière , il y avait un stand commun Casa/Symisa et Nice Cote d'Azur .

Post new comment

  • Web page addresses and e-mail addresses turn into links automatically.
  • Lines and paragraphs break automatically.

Plus d'informations sur les options de formatage

Image CAPTCHA
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.
Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011