ShareThis

Biot perd Jean-Claude Novaro, son magicien du verre

Biot a perdu son magicien et l'un de ses plus prestigieux porte-drapeaux internationaux : le maître verrier Jean-Claude Novaro s'est éteint le 30 décembre dernier à Monaco à l'âge de 71 ans. Ses obsèques seront célébrées demain matin, lundi, à la Cathédrale d'Antibes. Coloriste de génie, ce souffleur de verre avait quitté l'école à 14 ans et s'était formé pendant cinq ans la Verrerie de Biot créée par Eloi Monod. Passionné par ce métier, il était passé maître verrier à 20 ans, puis "chef de la halle".

En 1977, avec son épouse Michèle Luzoro, il fonde son propre atelier à Biot dans lequel il mène de front production et recherche. Sa maîtrise du verre lui permet d'aborder simultanément plusieurs techniques : travail au marbre et à l’outil, métallisation par réduction, applications à chaud ou encore adjonctions de métaux, d’oxydes métalliques, de feuilles d’or, d'argent, etc… L'histoire de l'art retiendra également sa période de travail en commun avec Jean-Paul van Lith.

En 2011, Jean-Claude Navaro, dont la renommée était devenue mondiale, avait ouvert le premier atelier du verre et de la céramique dans l’émirat de Ras Al Khaimah près de Dubai, en partenariat avec RAK Ceramics, l’un des fabricants mondial de céramiques et d’articles sanitaires. L'artiste biotois avait parallèlement signé un accord avec RAK Ceramics, pour concevoir une gamme exclusive de carreaux et d’articles sanitaires.

C'est aussi autour de cette date que ses travaux, menés depuis 1991 sur le verre luminescent, aboutissent. Il réussit ce que les maîtres verriers avaient recherché depuis des siècles en inventant un verre qui, additionné de poudres, absorbe la lumière pour mieux la restituer dans l’obscurité. Les arts de la table devenaient fluorescent! Il avait lancé aussi ces derniers mois un projet qui lui tenait à cœur : la création d'une école du verre dans sa ville natale, école dont l'inauguration est prévue au printemps.


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011