ShareThis

Cannes après Shanghai pour les frères Pourcel

Quelques jours avant d’ouvrir à Cannes un nouvel établissement, Jacques Pourcel était ce week-end à la Colle sur Loup pour participer à Cuisine et Littérature en fête. L’occasion de rencontrer celui qui, avec son frère jumeau, vient de porter haut les couleurs de la gastronomie française lors de l’exposition universelle de Shanghai. Il évoque l’influence de la cuisine asiatique sur leur propre cuisine. Une influence qui sera très perceptible au Sea Sens, le restaurant qu’ils ouvrent à Cannes sur la thématique de la cuisine du voyage.

 

Jacques Pourcel, votre participation à l’exposition universelle où vous aviez la responsabilité du restaurant du pavillon français, a été un triomphe ?

Oui, cela a été un immense succès puisque le pavillon français a été le plus visité de toute l’exposition de Shanghai et que le restaurant accueillait chaque jour près de 800 personnes, des chinois à près de 98%, qui se pressaient aux portes pour venir découvrir la cuisine française qui les fait rêver. Les beaux produits, la créativité des chefs et tout ce qui fait partie du patrimoine de la France leur plait beaucoup.

De ce séjour en Chine, vous avez rapporté quelques idées que vous allez développer au sein de vos restaurants ?

Oui, mais on est implanté également en Thaïlande et au Japon depuis déjà quelques années. La cuisine asiatique, c’est quelque chose qu’on aime beaucoup, qu’on a approché de par nos voyages, et qui influence notre cuisine, notamment le Japon avec le cru et les poissons, la Thaïlande avec les épices et la Chine avec le côté sucré salé qui est typique de cette cuisine.

Jusqu’à présent, en France, il fallait surtout aller à Montpellier au Jardin des Sens pour déguster votre cuisine, mais dans quelques jours vous allez ouvrir le Sea Sens à Cannes ?

Nous allons ouvrir un restaurant avec pour thème le voyage. Un voyage intemporel à travers l’écriture de l’architecte designer Nicolas Adnet qui a créé un hôtel de 45 chambres, le Five Hôtel, dans lequel notre restaurant sera implanté sur le toit avec une très belle vue sur le port et le Suquet. Nous y avons mis en place une équipe, choisi le Chef Stéphane Giono qui est un australien  qui travaillait avec nous à Montpellier, et nous avons élaboré la carte et les menus autour de cette cuisine du voyage.

Vous bénéficierez également du concours d’un pâtissier exceptionnel ?

Nous avons la chance d’avoir avec nous Jérôme de Oliveira, champion du Monde de pâtisserie, qui travaillait aux côtés de Christophe Michalak au Plazza Athénée. Il va ouvrir une boutique au rez-de-chaussée de l’hôtel, un véritable salon de gourmandises poétiquement appelé Intuitions,  et il créera également tous les desserts de notre restaurant.

Même si vous êtes deux, toutes vos activités extérieures ne vous détournent pas trop de votre activité principale à Montpellier ?

Du fait d’être deux, mon frère est pratiquement toujours au Jardin des Sens. Après, on est un peu des agitateurs de sens. On repère des jeunes qui ont du talent et qui ont envie de s’exprimer et on crée avec eux des lieux et des ambiances. Si on veut vraiment manger la cuisine des frères Pourcel, on ira à Montpellier et après, on a 18 adresses dans le monde où, à travers un savoir faire et une volonté créer des lieux originaux, vous retrouverez notre empreinte.

 

  


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011