ShareThis

Cannes : Jean Michel Jarre au Midem pour défendre le droit d’auteur

Invité de marque du Midem, Jean Michel Jarre était dimanche à Cannes. Philippe Muller l’a rencontré pour évoquer les deux raisons de sa présence : rapprocher les artistes européens avec le marché chinois et participer à la défense du droit d’auteur. Le créateur d’Oxygène parle également de ses projets, mais aussi de quelques souvenirs que lui ont laissé le concert qu’il donna à Monaco pour le mariage du Prince Albert ou ses venues au Festival de Cannes qui ont marqué à jamais sa vie personnelle.

Jean Michel Jarre était dimanche à Cannes au Midem avec deux objectifs en tête. L’auteur compositeur de musique électronique qui a été le premier artiste occidental à faire là-bas de grands concert après l’époque de Mao, est tout d’abord venu à l’invitation de la Chine et de Taiwan pour contribuer à la promotion des artistes européens dans ce qui est le premier marché du monde et aider à ce que les artistes chinois et taiwanais soient mieux connus en France. La seconde raison de sa présence au Midem est de participer à la défense du droit d’auteur à un moment où le principe de la propriété intellectuelle est fortement attaqué. Pour lui, il convient de protéger les artistes qui sont fragiles et finalement pas très riches comparés aux footballeurs. Jean Michel Jarre souhaite qu’une discussion s’ouvre avec les nouveaux acteurs du monde de l’Internet afin de trouver une solution qui rééquilibre le transfert de valeur actuel.

Le Festival de Cannes a marqué sa vie

Par ailleurs, l’auteur inoubliable d’Oxygène, qui a vendu plus de 80 millions de disques sur la planète, a annoncé la sortie, probablement à la fin de l’été, d’un nouvel album, ainsi que sa collaboration au prochain disque de Christophe avec qui il travailla par le passé sur ses deux albums phares, Les Paradis Perdus et Les Mots Bleus. Jean Michel Jarre en profita également pour évoquer quelques souvenirs, en particulier du concert qu’il donna à Monaco pour le mariage du Prince Albert. Un concert où il essaya de transformer la Principauté en un amphithéâtre intime, tout en repoussant certaines limites techniques. Souvenir  personnel aussi du Festival de Cannes où il fit véritablement connaissance de celle qui allait devenir la mère de ses enfants : Charlotte Rampling. Le début d’une vie et de la création d’une famille. Autre rencontre particulièrement marquante réalisée lors du Festival, celle avec Federico Fellini qui lui proposa à la fin de la soirée de composer la musique de son prochain film, ce que Jean Michel Jarre refusa, s’estimant incapable de prendre la suite de Nino Rota qui venait de disparaître et dont la musique était intimement liée à l’œuvre du cinéaste italien.


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011