ShareThis

Cannes : Territoria d'Or pour la digue de protection des plages Croisette

Pour limiter les dommages des coups de mer qui ont frappé les plages de la Croisette, la ville a fait construire une digue sous-marine en géotextile. Elle permet d'atténuer la houle et de diminuer l’impact des vagues sur le rivage mais aussi de ralentir l’érosion des plages cannoises. Un ouvrage salué par un prix Territoria d'Or catégorie Développement Durable.

Images de synthèse de la digue sous-marine

L’installation d'une digue sous-marine de protection des plages de La Croisette contre les coups de mer a valu à la ville de Cannes un prix Territoria d’Or dans la catégorie Développement durable. Ce prix, qui récompense depuis plus de vingt-cinq ans les actions de transversalité, lui a été remis officiellement mercredi 7 novembre dans les salons de la Présidence du Sénat.

Le littoral méditerranéen de la côte française est régulièrement frappé par les coups de mer et les tempêtes, parfois violentes, avec des vagues de plus de 5 mètres de hauteur, et des vents bien supérieurs à 100 km/heure. Cannes, comme toutes les villes françaises situées au bord de la Méditerranée, subit elle aussi régulièrement ces événements climatiques et plusieurs établissements de plage et leurs installations ont été fortement endommagés ces dernières années. On se souvient notamment du coup de mer ravageur du 4 mai 2010 qui, à quelques jours du démarrage du Festival du Film, avait dévasté la plupart des plages de la Croisette.

C'est pour limiter ces dommages, que Cannes a décidé de construire, en face des plages de La Croisette, une digue sous-marine en géotextile. Sa fonction est d’atténuer la houle pour limiter l’impact des vagues sur le rivage mais aussi de ralentir l’érosion des plages cannoises. Un ouvrage de haute qualité technique, livré début novembre 2011, et qui avait déjà pu faire ses preuves presque immédiatement, lors du coup de mer du 8 novembre 2011.


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011