ShareThis

Cannes : Thales Alenia Space construira Yamal-601 pour Gazprom

Le constructeur cannois de satellites annonce avoir été choisi par l’opérateur russe Gazprom Space Systems (GSS) pour la réalisation et la livraison du satellite de télécommunication Yamal-601. Un choix qui confirme les relations déjà établies dans le cadre de la série Yamal-200 et Yamal-400.

Thales Alenia Space construira un nouveau satellite pour Gazprom. Le constructeur cannois annonce avoir signé un contrat avec l’opérateur russe Gazprom Space Systems (GSS) portant sur la réalisation et la livraison du satellite de télécommunication Yamal-601. Ce satellite, destiné à fournir des services de communications fixes, de télédiffusion et d’accès à Internet, a été remporté à l’issue d’une compétition internationale menée par la Société Gazprom.

Maître d’oeuvre de ce programme, Thales Alenia Space est en charge de la conception, de la réalisation, des tests et de la livraison clé en main du satellite et du segment sol associé. Le satellite sera lancé par International Launch Services (ILS) sur une fusée Proton.

Basé sur la plate-forme Spacebus 4000C4, Yamal-601 sera équipé de 18 transpondeurs en bande C, et de 19 transpondeurs en bande Ku et 26 transpondeurs en bande Ka centrés sur la zone Russie. Il aura une masse au lancement de plus de 5 tonnes, une puissance charge utile de 11 kW et une durée de vie supérieure à 15 ans. Il va remplacer Yamal 202 sur une couverture étendue à l’Europe, le Moyen Orient, l’Afrique du Nord, le Sud et le Sud Est asiatique, depuis la position orbitale de 49° Est.

A la réalisation du satellite Yamal-601 en 26 mois, Gazprom a souhaité associer un plan de transfert de compétence est-il précisé. Ce plan prévoit la formation de personnels de GSS par les ingénieurs de Thales Alenia Space, afin de les rendre experts dans les différents domaines de l’industrie spatiale.

"Le choix de GSS confirme les excellentes relations déjà établies dans le cadre de la série Yamal-200 et Yamal-400. Il va également permettre de renforcer la coopération entre nos deux compagnies et d’ouvrir sur des possibilités de partenariat encore plus ambitieux" a déclaré Jean Loïc Galle, Pdg de Thales Alenia Space.

On se souvient qu'il y a un an, en janvier 2013, TAS avait réussi un incroyable sauvetage dans l'espace du satellite Yamal-402. Lâché trop tôt par la fusée russe qui assurait son lancement, le satellite de télécommunication construit dans les salles blanches cannoises avait pu être conduit jusqu'à son orbite géostationnaire à l'issue d'une délicate opération menée à distance avec son client Gasprom Space System.


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011