ShareThis

CES Las Vegas : 14 start-up azuréennes dans les starting-blocks!

Entre les start-ups qu'emmène le Pôle SCS (Abeeway, Mobendi, Optis, Rifft, Teach on Mars, Ziblue) et celles du pack Alpes-Martimes porté par la région PACA et affûté par la CCI Nice Côte d'Azur (s'y ajoutent ainsi Amedsu, Azur Tech Concept, Babeyes, Ellcie-Healthy, Exactcure, Monuma, Nf Com, Pocket Confidant), quatorze start-ups azuréennes participeront du 9 au 12 janvier au plus grand salon électronique du monde. Découvrez-les.

Le Jour J approche pour les start-ups azuréennes et régionales qui participent au prochain CES de Las Végas, du 9 au 12 janvier 2018. Ainsi, les membres du Pôle SCS viendront en force à cet immense rendez-vous annuel de l’électronique grand public organisé par la Consumer Technology Association (CTA), événement qui s’impose désormais sur la scène numérique et startup. Cette année la thématique centrale sera "La Ville Intelligente". Sur ce thème, l’écosystème de l’Internet des Objets (IoT) et du Consumer Electronics du Pôle SCS sera une nouvelle fois présent avec 12 entités membres SCS parmi la quarantaine d’entreprises de PACA annoncées.

Six start-ups azuréennes sous l'aile du Pôle SCS

Six de ces entités sont azuréennes.

  • Abeeway : Sophia Antipolis, spécialiste des systèmes de géolocalisation embarqués à grande autonomie racheté en mai dernier par l'une des licornes françaises potentielles, Actility,
  • Mobendi : Nice, ex Advansolar, changement de nom intervenu en novembre dernier pour "renforcer son positionnement sur les marchés de la mobilité et de l'énergie durable". Sera mis en avant sa proposition de vélos électriques en libre service.
  • Optis : La Farlède et Sophia, conception de prototypes virtuels pour les industries, et notamment pour les systèmes d'éclairage automobile
  • Rifft : Sophia Antipolis, conception de produits changeant le quotidien comme les tables à induction pour rechargement de l'électronique mobile
  • Teach on Mars : Sophia, e-learning et formations sur mobile. La start-up présentera sa dernière innovation : "Teach Me Up!". Basée sur les technologies de reconnaissance vocale et dotée d’un moteur d’intelligence artificielle, elle est capable de décrypter les requêtes vocales de l’utilisateur et de lui proposer une formation sur le thème souhaité.
  • Ziblue : Grasse, le smart home et les services connectés accessibles à tous. Ziblue a racheté en août dernier Evertygo, société basée comme elle à Grasse, pour Imperihome, une interface domotique de référence qu'elle a développée.

Autres start-ups régionales emmenées par le Pôle SCS :

  • Futbak, Marseille, système de tracking pour évaluer la performance des équipes de football,
  • Géo-Sentinel, Aix-en-Provence, solution d'assistance et de sécurisation des personnes dépendantes et/ou isolées
  • KeeeX, Marseille, certification de données par la blockchain,
  • Qista, Aix-en Provence, solution anti-moustique
  • Sonora Labs, Aix-en-Provence, le Airbnb des ressources informatiques qui a cherché à adapter le stockage de données à l'économie de partage à lancé l'été dernier le cube "Lola", véritable "data center partagé.
  • Wintual, Aix-en-Provence, pour rendre les pièces aveugles plus agré: able à vivre, technologie innovante de fenêtre virtuelle et connectée, capable de s'adapter à la vue de l'utilisateur et avec des images hyper réalistes.

En quelques chiffres, le CES, c'est 170.000 participants, 20.000 innovations présentées et 8.000 journalistes du monde entier attendus pour l’édition 2018 sur le plus grand salon mondial de l’électronique grand public. Plus de 360 startups françaises sont attendues à ce jour ! "Cette présence importante de nos adhérents démontre le dynamisme et la richesse technologique de notre écosystème régional. Elle se veut en cohérence avec l’ambition de l’exécutif régional de faire de PACA une "Smart Region" de référence mondiale", souligne Georges Falessi, directeur général du Pôle SCS.

Les 12 start-ups sous l'aile des Alpes-Maritimes

Parallèlement, pour les Alpes-Maritimes, 12 start-up ont été retenues et bénéficient d'un financement de la Région et de la Métropole Nice Côte d'Azur pour assurer leur présence au CES (prise en charge de 80% de la location des stands, pass). A leur charge, le déplacement. La Métropole Nice Côte d'Azur a ainsi participé au financement, à hauteur de 20.000 euros de huit de ses start-ups, tandis que la CCI Nice Côte d'Azur s'est chargé d'"affuter" l'ensemble de la sélection pour optimiser leur présence avant, pendant et après le salon : Amedsu, Azur Tech Concept, Babeyes, Ellcie-Healthy, Exactcure, Mobendi, Monuma, Nf Com, Pocket Confidant, Rifft, Teach On Mars, Ziblue.

Certaines sont également sous l'aile du Pôle SCS : Mobendi, Rifft, Teach On Mars, Ziblue. D'autres comme Abeeway ou Optis ne sont pas prises en compte dans ce pack Alpes-Maritimes de 12. Au total, ce sont donc 14 start-up accompagnées par Team Côte d'Azur que le département envoie cette année au CES La Vegas sur le créneau de la Smart City. Elles étaient trois en 2015, deux en 2016 et six l'an dernier (Feeligreen, Myxyty, Optis World, Spin-off, Wo3 et Wyplay). Une remarquable progression qui témoigne de la montée en puissance de la French Tech Côte d'Azur. 


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011