ShareThis

Cityscoot à Nice : on teste le service avec 50 scooters électriques partagés

Cityscoot a démarré cette semaine deux mois d'expérimentation pour son nouveau service de scooters électriques partagés en libre-accès. Cinquante scooters ont été déployés. Le service doit être lancé officiellement en mai avec un objectif de 500 scooters déployés en 2018. Une trentaine d'emplois seront créés pour la maintenance et la gestion de ce nouveau service.

Cityscoot, nouveau service de scooters électriques partagés en libre-accès, a démarré mercredi son expérimentation dans les rues de Nice. Cinquante Cityscoot ont été déployés dans la ville afin d'y tester le service pendant environ deux mois. Cette période d'expérimentation permettra de bénéficier des retours des centaines de bêta-testeurs niçois déjà inscrits. A partir de ces remontées d'usage, les équipes opérationnelles locales pourront ainsi optimiser la logistique du service avant son lancement officiel en mai 2018. Une solution de mobilité supplémentaire, non polluante, qui sera ainsi proposéeen plein prochainement aux Niçois (es).

500 scooters déployés en 2018, 30 emplois créés

Le service innove par l’absence des traditionnelles bornes de stationnement, offrant aux usagers davantage de flexibilité dans leurs trajets. Agiles, les scooters électriques partagés n’émettent ni bruit ni gaz polluants et participent à l’amélioration du cadre de vie urbain, est-il expliqué. La zone de service (aujourd’hui restreinte à ce périmètre : http://bit.ly/2oiUqf4), sera progressivement élargie avec l’arrivée de nouveaux scooters.

D’ici la fin de l’année la start-up Cityscoot a pour objectif de déployer 500 scooters dans la métropole niçoise, première agglomération à accueillir ce service après son lancement à Paris au cours de l’été 2016. Une trentaine d’emplois locaux seront ainsi créés pour opérer la recharge des batteries, assurer la maintenance des scooters et gérer le fonctionnement du service.

Tester le service à Nice en avant-première ?

Pour l’heure, la flotte de scooters déployés à Nice est réservée aux centaines de bêta-testeurs s’étant déjà inscrits pour tester le service. L’accès à cette flotte sera progressivement élargi aux nouveaux inscrits dans les semaines qui viennent, par ordre chronologique d’inscription. Mais les inscriptions restent ouvertes et sont gratuites (http://www.cityscoot.eu/nice).

Comment marche Cityscoot

Pas de clef, pas de carte magnétique : une fois inscrit, l'utilisateur repère sur l'appli mobile Cityscoot un scooter disponible autour de lui, le réserve gratuitement pendant 10 minutes puis le déverrouille à l'aide du code reçu qu'il saisit sur le clavier. Un casque est à sa disposition sous la selle avec une charlotte neuve pour l'hygiène.

À la fin de son trajet, l'utilisateur gare le scooter où il le souhaite dans la zone Cityscoot, sur une place de stationnement autorisée. Il ne se préoccupe jamais de recharger le scooter : l'équipe de maintenance Cityscoot se déplace jour et nuit en fourgonnettes électriques afin de remplacer les batteries.

Aucun frais d'inscription, aucun abonnement : sur le principe du paiement à l'usage, la location est comptabilisée entre 0,20€ et 0,28€ par minute.


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011