ShareThis

Contrats de performance 3.0 pour les 8 Pôles de compétitivité PACA

Les Pôles de compétitivité de la Région PACA (SCS, Mer Méditerranée, Optitec, Capenergies, Risques, Eurobiomed, Terralia et Pégase) ont désormais leur feuille de route sur 6 ans. Elles ont été établies à travers les contrats de performance 2013-2018 signés à la Préfecture régionale à Marseille. Exemples avec les pôles SCS et Mer Méditerranée.

Les pôles de compétitivité PACA ont désormais leur feuille de route sur 6 ans. Elles ont été établies à travers les contrats de performance 2013-2018 qui ont été signés lundi dernier à la Préfecture de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur à Marseille par le Préfet de Région, Michel Cadot, le vice-président du Conseil Régional, Bernard Morel, représentant le Président Michel Vauzelle et les présidents des huit pôles : SCS, Mer Méditerranée, Optitec, Capenergies, Risques, Eurobiomed, Terralia et Pégase.

Pôle SCS : passer au stade "d'usine à produits d'avenir"

Ainsi pour le Pôle SCS signé par le président Alain Sigaud, ce contrat de performance, véritable feuille de route stratégique pour les six prochaines années, présente les orientations technologiques et marchés du pôle à l’horizon 2018, ainsi que les priorités établies pour le développement de ses entreprises adhérentes. S’inscrivant dans la phase 3 des pôles de compétitivité, ce nouveau contrat de performance en faveur des TIC et de l’Economie Numérique a notamment pour objectifs de:

  • Maximiser l’impact économique et social des innovations, et de passer du stade d’ "usine à projets" au stade d’ "usine à produits d’avenir", c’est à dire de se concentrer non plus seulement sur l’émergence de projets de R&D, mais aussi sur la mise sur le marché et la diffusion des produits ou services découlant de ces projets.
  • Contribuer à la création et au développement de start-ups en accentuant les liens avec les incubateurs et les parcs technologiques

Pôle Mer Méditerranée : les six Domaines d'Actions Stratégiques

Autre exemple avec le pole Mer Méditerranée a signé son contrat de performance 3.0. Fort de ses 360 membres, ce pôle a pour ambition avec son jumeau le Pôle Mer Bretagne, de développer durablement l’économie maritime et littorale. Son développement sera structuré au travers de 6 Domaines d’Actions Stratégiques :

  • La sécurité et sûreté maritimes
  • Le naval et nautisme
  • Les ressources énergétiques et minières marines
  • Les ressources biologiques marines
  • L'environnement et l'aménagement du littoral
  • Les ports, infrastructures et le transport maritime

Ces 6 DAS adressent des marchés mondiaux. Le Pôle à travers le levier de l’innovation veut les rendre accessibles à ses membres implantés dans les Régions méditerranéennes. Une politique de services axée sur la croissance et la compétitivité sera déployée au bénéfice des PME/ETI en s’appuyant sur l’excellence de la recherche académique marine et avec le soutien des grands groupes membres du Pôle. Cette politique du Pôle, croisant les objectifs des Schémas Régionaux d’Innovation et de la Smart Specialisation Stategy (3S), est destiné à renforcer l’attractivité de ses territoires d’appui.

"Créé en 2005, le Pôle et PRIDES Mer Méditerranée fédère autour de thématiques maritimes et littorales à forts enjeux sécuritaires et durables les acteurs scientifiques et économiques"a commenté le président du Pôle Mer, Bernard Sans. "La signature de ce contrat de performance est une reconnaissance de la dynamique engendrée par le Pôle depuis 8 ans maintenant. Pour cette phase 3.0, nous nous sommes fixés des objectifs ambitieux afin de poursuivre la structuration et le développement durable de l’économie maritime et littorale sur la façade méditerranéenne française. Je tiens à remercier l’Etat et les collectivités territoriales qui à cette occasion nous ont renouvelé leur soutien pour la période 2013-2018".


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011