ShareThis

eSAME à Sophia : ne perdez pas la main sur vos objets connectés !

La 3ème édition d'eSAME, le 30 novembre au Campus SophiaTech s'attachera à la maîtrise des objets connectés. Une grande conférence de la communauté microélectronique qui témoigne aussi des évolutions intervenues sur la technopole avec la fermeture de la page "silicium" et l'ouverture d'une nouvelle page autour des systèmes numériques complexes.

Repris il y a trois ans sous le nom d'eSAME par l’Association Plate-Forme Conception CIM PACA, le grand forum annuel de la microélectronique tiendra sa troisième édition jeudi 30 novembre de 9 à 18 heures sur le Campus SophiaTech. Désormais spécialisée dans les dernières tendances technologiques de la microélectronique, des systèmes numériques complexes et du logiciel embarqué, cette conférence est organisé avec Sophia Club Entreprises (SCE) et le Laboratoire d’Excellence UCN@Sophia. Le thème de cette année ? La maitrise technique des objets connectés à destination de nos vies professionnelle, familiale et sociale avec comme slogan de référence "Hands on your Connected Devices" ("Main sur vos objets connectés").

Depuis sa reprise en 2015, eSAME, pour "Embedded Software And Micro-Electronics" s'est affirmé comme le rendez-vous technologique incontournable concernant les développements de systèmes numériques complexes, dans leurs aspects hardware, software et intégration système. Cette conférence de haut niveau permet aussi la rencontre des acteurs influents du marché - leaders industriels, start-ups et académiques – en mettant l’accent sur le networking, autrement dit la mise en relation de partenaires pour la recherche, le développement et le business.

Mais eSAME, qui a pris le relais de SAME, est aussi le reflet de l'évolution rapide qu'a connue la technopole ces dernières années . Elle continue en effet de tourner la page de la Microélectronique "silicium" avec l’arrêt des activités de Intel. Jadis capitale européenne de la conception de circuits intégrés, Sophia Antipolis s’oriente vers les systèmes numériques complexes, comprenant, outre une partie hardware (souvent à base de processeur ARM), une partie logicielle de plus en plus importante.

Ainsi le logiciel embarqué ("firmware") et le logiciel d’application deviennent de véritables spécialités sophipolitaines, comme en témoigne le niveau de recrutement dans ce domaine (plusieurs milliers de personnes par an). L'activité Télécom n’est pas en reste, avec une activité très orientée "logiciel", axée sur le futur standard 5G et portée par des acteurs tels que TCL, Sequans et bien sûr EURECOM, qui a créé en 2016 la "Open Air Interface Software Alliance".

Basé sur le vivier des "compétences système" des ingénieurs de Sophia Antipolis se constitue aujourd’hui un écosystème autour du véhicule connecté, intelligent et autonome. Ce segment d’activité est porté par de nombreuses entreprises, historiquement présentes à Sophia ou nouvellement arrivées, telles que Bosch, Magnetti Marelli, Hitachi, Visteon et désormais Renault, qui a recruté 180 ingénieurs issus du désormais ancien centre R&D de Intel pour implanter à Sophia son laboratoire de R&D, Renault Software Labs. Autant de mouvements qui confirment l’adaptabilité et la résilience de la technopole portée par la dynamique d’innovation technologique et scientifique constante dont vient témoigner eSAME.


Post new comment

  • Web page addresses and e-mail addresses turn into links automatically.
  • Lines and paragraphs break automatically.

Plus d'informations sur les options de formatage

Image CAPTCHA
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.
Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011