ShareThis

Fermeture d'Intel Sophia : un constructeur automobile à la reprise

Une nouvelle piste pour les salariés du centre de recherche et développement d'Intel de Sophia Antipolis (360 personnes) que le géant américain du processeur a annoncé vouloir fermer au début de l'été dernier. Des négociations sont en effet entamées avec un grand constructeur automobile (le nom de Renault est murmuré) qui souhaiterait ouvrir un centre de R&D lié à la voiture autonome et qui reprendrait une partie des salariés d'Intel Sophia. Une arrivée qui, si elle se conclut, viendrait renforcer une activité "voiture autonome" que l'Allemand Bosch a déjà ouverte il y a quelques mois dans la technopole.

A noter également que les compétences qu'avaient réunies Intel à Sophia Antipolis ont déjà attiré d'autres entreprises. Ainsi le Pdg de Sequans, raconte qu'il avait cherché à recruter des ingénieurs d'Intel pour Paris mais que, ces derniers ne souhaitant pas quitter la Côte d'Azur, il a finalement décidé d'ouvrir son pôle R&D sur Sophia Antipolis. De quoi renforcer l'idée que la technopole se montre particulièrement "résiliente".


Post new comment

  • Web page addresses and e-mail addresses turn into links automatically.
  • Lines and paragraphs break automatically.

Plus d'informations sur les options de formatage

Image CAPTCHA
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.
Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011