ShareThis

Get In The Ring 2018 à Cagnes : et les vainqueurs sont…

SweetHome avec Mikhail Suchkov (catégorie "poids légers"), Mycophyto avec Justine Lipuma chez les "poids moyens" et Active Asset Allocation avec Adina Grigoriu chez les "poids lourds" ont gagné leur ticket pour la finale mondiale. Autre compétition de la soirée : celle des Reverse pitchs des donneurs d'ordre, investisseurs et accélérateurs remportée par Bich Lecourt de DataCorp.

Et les vainqueurs de cette édition 2018 de Get In The Ring, le GITR sont ...SweetHome avec Mikhail Suchkov (catégorie "poids légers"), Mycophyto avec Justine Lipuma chez les "poids moyens" et Active Asset Allocation avec Adina Grigoriu chez les "poids lourds". Ils ont été mercredi, au Casino Terrazur de Cagnes sur Mer, les grands vainqueurs de la finale de ce concours de start-ups qui se jouait sur un ring avec des "pitchs" de présentation à la place des gants de boxe. Tous les trois remportent leurs billets pour la Global Competition qui se tiendra en mai 2019 et dont le lieu n’a pas encore été dévoilé par le fondateur de Get In the Ring, Hendrik Halbe qui était présent pour l’occasion.

Ils représenteront la France pour aller affronter les vainqueurs des autres finales organisées dans plus de 100 pays. (Photo DR ci-dessus : De gauche à droite : Adina Grigoriu Active Asset Allocation, Nathan Frey Influbook, Vincent Garnier BA06, Justine Lipuma Mycophyto, Hendrik Halbe Get In The Ring, Pascale Caron Beforgo, Mikhail Suchkov Sweethome et Marc De Gibon Cuddl’Up).

Plus de 30 start-ups au départ, 6 en finale et 3 à l'arrivée

La journée du mercredi a en tout cas été dense. Plus de 30 start-up ont été accueillis dès le matin pour le concours : 18 s’étaient inscrites dans la catégorie Lightweight (Poids légers – valorisation de l’entreprise inférieure à 500 k€); 7 dans la catégorie Middleweight (Poids moyens – valorisation entre 500 k€ et 2,5 M€);  6 dans la catégorie Heavyweight (Poids Lourds – valorisation supérieur à 2,5 M€). Au programme pour commencer : un "Bootcamp Pitch Training" en groupe avec une dizaine de coachs. Un seul objectif : avoir le meilleur pitch en 5 rounds de 30 secondes et, pour corser le tout, en langue anglaise (rounds Team, Achievements, Business Model & Market, Financial Proposition et FreeStyle).

Deux sessions en parallèle se tenaient ensuite dans l'après-midi. La première était celle des matchups, rendez-vous en One to One avec des investisseurs, structures d'accélération, donneurs d'ordre (Angels’Bay Invest, Turenne Capital, la Banque Populaire Méditerranée, BNP Paribas, In Extenso Innovation Croissance, Le Village by CA, L’Accélérateur Allianz, CCI Nice Côte d’Azur, CCI International PACA, Supralog Labs, Starter Business Center par Data Corp, EY Ventury, Inventy Innovation, ENGIE). Histoire de savoir ce qu'ils attendent comme réponses.

La seconde était celle du "Jury Sélection" : un "Round" de sélection devant un jury expérimenté. Les startups se devaient d'être les plus convaincantes pour monter sur le ring et participer à l’"Award Show – Pitch Battles sur le Ring" qui se jouait à partir de 16 heures devant un public d'environ 150 personnes.

Ce sont ainsi 6 Startups qui sont sorties de cette phase de sélection et qui ont participé l’Award Show. Dans les poids légers, Mikhail Suchkov l'a ainsi emporté contre Nathan Frey d'Influbook; dans les poids moyens Lipuma a triompés de Pascale Caron de Beforgo; dans la catégorie poids lourds (plus de 2,5 M€ donc) dAdina Grigoriu a battu Marc de Gibon, un habitué du GITR avec Cuddl’Up.

Bich Lecourt de DataCorp, meilleur "reverse pitch"

La journée n'était pas finie pour autant. Suivait pour conclure une "Soirée Prestige" au Casino Terrazur également, autour de l'excellente idée du "Reverse Pitch". En clair, aux donneurs d'ordre, investisseurs ou encore accélérateurs de se livrer eux-mêmes au dur exercice de "pitch" auquel ils soumettent les start-ups et de présenter en 1mn30, top chrono leur activité et ce qu'ils pouvaient "vendre" ou apporter aux start-ups. Au public de la soirée de choisir le vainqueur. A noter que chacun d'entre eux, comme cela se fait avec les porteurs de projets, a pu bénéficier d'un coaching spécifique avant de passer sur le ring.

A ce petit jeu, un lauréat ou plutôt une lauréate, s'est nettement détachée : Bich Lecourt de DataCorp qui présentait les activités conjuguées du Starter Business Center dans le domaine du consulting, solutions IT, business center, espace de coworking, pôle média… Autant de compétences réunies permettant de couvrir l'ensemble des besoins des start-ups. Sur le podium également : une 2ème place pour Philippe Salvan pour Supralog Labs et trois ex-aequo en 3ème place (Stéphan Antaramian de BNP Paribas; Isabelle Rinaldi d'Inventy Innovation et Michel Callois pour la Métropole NCA CEEI).

Après ce double événement, le travail continue a rappelé Georges Dao, le fondateur de BA06. L'accélérateur azuréen de business prépare ainsi plusieurs opérations : le prochain BA06 event le 20 mars 2019 au siège de la CCI NCA, une édition de Get In The Ring en 2019 envisagée sur Marseille et l’appel à candidature pour de nouveaux investissements par le FCPR FE06 suite aux sorties de Vulog et Secludit pour environ une dizaine de tickets à 30.000 euros. 

Sur la photo WebTimeMedias, Bich Lecourt de DataCorp au centre, entourée de (de gauche à droite) : Stéphan Antaramian, BNP Paribas Isabelle Rinaldi, Inventy Innovation et Michel Callois pour la Métropole NCA CEEI, Vincent Garnier, animateur de la soirée, Philippe Salvan de Supralog et Emilie Boyon de BA06.


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011