ShareThis

Grasse : 150.000 euros pour City Motion et son scooter électrique

Le fonds d'investissements FCPR FE 06, vient de réaliser son 5ème investissement de 150.000 euros dans une société grassoise, City Motion. Lancée par Christophe Cornillon, elle construit l'Artelec, un scooter français équivalent 125 cc qui répond aux même usages que son homologue à essence.

Après 4 investissements réalisés dans les sociétés Vu Log, GreenLeaf, ActiveEon et Solar Games, pour un montant total de 600 000 euros, le FCPR FE 06 a réalisé un cinquième investissement de 150 000 euros dans la société City Motion. Installée à Grasse et fondée en mars 2011 par Christophe Cornillon, cette société s'est lancée dans la construction de scooters électriques. Sous sa marque "Eccity Motocycles", elle construit des scooters français 100% électriques équivalents 125cc.

Le premier véhicule électrique à répondre aux mêmes usagers que son homologue à essence

Christophe Cornillon, formation ingénieur et gestion s'est donné comme challenge de construire le premier véhicule électrique au monde à répondre aux mêmes usages que son homologue à essence dans une gamme de prix équivalente. Avec un ami, motard comme lui, Matthieu Herbert, il a repris en 2011 la société Electric'City à Biot, l'importateur de scooters électriques Ventys, avec déjà dans l'idée de devenir constructeur.

Ce qui lui a permis de bien connaître les modèles électriques existants et de concrétiser son projet. "Nous avions constaté que pour construire des voitures électriques, la difficulté tenait dans le fait qu'il fallait partir de zéro. Sans chassis, ni carrosserie. Très difficile. Pour un deux roues, en revanche, la partie était jouable : nous pouvions partir du chassis et du carénage d'un scooter thermique. Nous avons alors noué un partenariat avec un constructeur grec qui a mis à notre disposition chassis et carénage. Le "moteur électrique roue" se trouvait également sur le marché. Notre apport a consisté à installer la batterie, mettre la roue électrique moteur et réaliser l'intégration du système." A cela se sont ajoutées quelques améliorations pour rendre les batteries plus efficaces et allonger l'autonomie du scooter.

Une perspective de 4 M€ de chiffre d'affaires dans les 3 ans

Son scooter, baptisé l'Artelec, est commercialisé autour de 7.500 euros, a été présenté pour la première fois en décembre dernier au Salon de la Moto et du Scooter de Paris. City Motion, magie de l'innovation de rupture, s'est ainsi retrouvé parmi les plus grands constructeurs mondiaux.

La levée de fonds va permettre le financement d’investissements industriels pour la ligne d’assemblage installée à Grasse dans la zone d'activité du Bois fleurie; de recruter et construire une véritable force de vente commerciale et de poursuivre le développement technologique (un brevet est en cours de dépôt autour d'une solution électronique permettant de mieux gérer les cellules et optimiser la température du pack batterie afin de favoriser l'autonomie. La société prévoit l’ouverture d’une cinquantaine de points de vente pour mailler la France entière. Le développement du réseau sur le marché européen est prévu pour 2015. De quatre actuellement les effectifs devraient augmenter d'une quinzaine de personnes à l'horizon de 3 ans avec une perspective de chiffre d'affaires de 4 M€.


Post new comment

  • Web page addresses and e-mail addresses turn into links automatically.
  • Lines and paragraphs break automatically.

Plus d'informations sur les options de formatage

Image CAPTCHA
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.
Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011