ShareThis

Le coup de chapeau de Thierry Mandon à Thales Alenia Space!

En visite hier sur le site cannois du constructeur de satellites, le secrétaire d'Etat à la Recherche et à l'Enseignement supérieur a évoqué l'incroyable révolution de Stratobus, un projet entre drone et satellite qui ouvre le marché des HAPS (High Altitude Pseudo Satellite). Mais il a également salué l'une des premières entreprises au monde dans son domaine et assuré que la France, comme elle l'a fait pour les lanceurs, allait porter l'effort sur les satellites.

Un sacré coup de chapeau au site de Cannes de Thales Alenia Space et au travail qui s'y fait! Le secrétaire d'Etat à la Recherche et à l'Enseignement supérieur, s'est montré convaincant, hier après-midi lors de l'étape cannoise de sa visite sur la Côte d'Azur (il était auparavant passé par l'IMREDD à Nice et par le Campus SophiaTech dans la technopole). Thierry Mandon a bien sûr évoqué l'incroyable révolution de Stratobus, une innovation de rupture, projet dont le lancement se faisait le même jour dans les locaux du constructeur cannois. Mais il a également salué une des premières entreprises au monde dans le domaine de la construction de satellites et les défis qu'elle relevait comme ceux des constellations de satellites, de la miniaturisation, de la propulsion électrique.

Et de souligner que sa visite lui avait permis de constater le formidable bond en avant que la région avait fait, bond dont tous les décideurs parisiens n'avaient pas forcément conscience. De quoi faire boire du petit lait aux décideurs régionaux.

1.000 recrutements en 2016

Aussi, au-delà de la présentation du projet de Stratobus, le regard a été porté sur Thales Alenia Space et sur les excellentes perspectives ouvertes aujourd'hui pour le groupe et son site cannois. TAS a en effet réalisé une année 2015 exceptionnelle. Le Pdg, Jean-Loic Galle l'avait déjà souligné au début de cette année. Il l'a réaffirmé hier, en insistant sur les perspectives en termes de recrutement. Les excellentes prises de commandes de 2015 (elles se chiffreraient à plus de 3 milliards d'euros) vont permettre l'embauche en 2016 d'environ 1.000 personnes.

Le groupe qui compte en France 4.800 personnes entre Toulouse et Cannes, va recruter directement 300 personnes (dont 150 à La Bocca où travaillent déjà plus de 2000 personnes) et va créer 700 postes chez ses sous-traitants. De bonnes perspectives qui se conjuguent avec la volonté de la France de porter maintenant ses efforts sur les satellites comme cela avait été fait pour les lanceurs. "2016 est une année décisive avec la publication d'une stratégie européenne en matière d'espace" a noté Thierry Mandon. "Nous y défendrons la filière des satellites. Ils sont utiles dans de larges domaines de la vie en société et particulièrement dans les télécoms, dans la réduction de la fracture numérique, la sécurité, la gestion du trafic aérien, le climat. Il est aussi nécessaire d'organiser le marché pour les années qui viennent."

D'où de nouveaux investissements en discussion dans le cadre des PIA (Programme d'Investissement d'Avenir) et de nouvelles commandes en vue. Mais avant tout, Thierry Mandon veut pousser les Azuréens a être fiers de ce qu'ils réussissent et surtout d'avoir une communication qui dessine la force de l'aventure qui se mène sur leur territoire. Le secrétaire d'Etat pourra d'ailleurs s'en souvenir car il n'est pas reparti les mains vides. Jean-Loic Galle lui a offert une maquette de satellite (voir la photo ci-dessus) ainsi qu'une maquette du futur Stratobus. Deux des spécialités cannoises.


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011