ShareThis

MAPIC à Cannes : le commerce veut se mettre à l'heure du digital

L'ère digitale révolutionne les habitudes de consommation. Le Marché de l'implantation commerciale qui débute demain mercredi au Palais des Festivals de Cannes ouvre des pistes pour réinventer le commerce et coller aux nouvelles habitudes de consommation comme les magasins éphémères, la convergence du "off line" et du "on line", le développement des boutiques dans les gares, aéroports, métros...

Du commercialisateur de magasins éphémères au gestionnaire de commerce dans les zones souterraines du métro, de nouveaux acteurs de l’implantation commerciale font leur apparition au MAPIC, le Marché de l'implantation commerciale qui commence demain matin au Palais des festivals de Cannes et se poursuit jusqu'à vendredi 15 novembre. A cette occasion, les ‘start-ups’ Storefront (USA) et Appear Here (Royaume-Uni) et la société britannique Transport for London dévoileront leurs initiatives innovantes.

A la recherche de modèles économiques innovants

"La révolution des habitudes de consommation incite les professionnels du secteur à réfléchir à des modèles économiques innovants. Dans cette perspective, le MAPIC mettra en avant cette nouvelle génération d’acteurs, spécialisés dans de nouveaux formats qui dépassent l’expérience d’achat traditionnelle", explique Nathalie Depetro, directrice du MAPIC.

Surfant sur le phénomène des magasins éphémères très en vogue depuis quelques années, la ‘start-up’ américaine Storefront se positionne comme un facilitateur entre les enseignes et les propriétaires de locaux en proposant des baux à court terme. La jeune société offre ainsi l’opportunité aux marques ou aux "pure players" à la recherche de points de vente de tester leur concept sur une courte durée et de valider la pertinence d’une présence physique. Depuis la création, il y a six mois, de cette plateforme web, qui propose plus de 300 000 m² de surface commerciale, une centaine de pop-up stores a vu le jour, notamment en centre-ville. L’un de ses créateurs, Erik Eliason, reviendra sur le succès fulgurant de ce projet, lors d’une conférence qui se tiendra le 14 novembre à 16h15.

Basée sur le même concept, la start-up britannique Appear Here, qui propose des espaces commerciaux vacants à Londres, Liverpool, Bristol et Bath, sera présente et interviendra sur le MAPIC Innovation Forum. Ce pavillon incluant une zone d’exposition et de conférences dans le Palais des Festivals mettra notamment en avant de nouveaux acteurs du commerce digital comme les sociétés Cykomm (USA), Attraktion! (Autriche), Fidzup (France), Invalio (France) ou Euro CS Group (France).

A l’image des opportunités de développement de commerces dans les gares et les aéroports, le métro se mue progressivement en centre commercial en proposant aux voyageurs une offre globale. En témoigne la société qui gère le métro londonien, Transport for London, devenue l’un des propriétaires d’espaces commerciaux les plus influents de la capitale britannique. En nommant Head of Retail, Stuart Anderson, qui a notamment travaillé pour le centre commercial Westfield à Londres, la société affiche ses ambitions pour enrichir et renouveler l’offre commerciale du métro londonien.

Le meccano que Philippe Starck met à la disposition des architectes

Ce ne sont pas là les seuls temps fort de ce MAPIC 2013 dont le cocktail d'ouverture se déroulera aujourd'hui mardi 12 novembre au Majestic de Cannes. Jeudi à 11 heures Philippe Starck dévoilera le projet Bacacier by Starck, un nouveau système d’habillage métallique du bâtiment qui révolutionne le bardage traditionnel des centres commerciaux. "Le nouveau bardage Bacacier est un jeu de construction infini… En variant les empreintes, les reliefs, les matières, les couleurs, on a fabriqué un meccano qui sera un outil extraordinaire pour les architectes", explique Philippe Starck. Ce système permet aux architectes de singulariser leurs édifices à des coûts réduits en leur offrant l’opportunité de monter et remonter le bâtiment sans le percer, ni modifier son intégrité.

Au-delà du multi-canal, la nouvelle ère de l'omni-canal

Et puis, à l’heure de la révolution digitale, le Marché International de l’Implantation Commerciale et de la Distribution mettra en lumière les innovations technologiques qui incitent le commerce à se réinventer autour de la convergence du ‘on-line’ et du ‘off-line’ pour mieux coller aux nouveaux modes de consommation. Parmi les tendances de cette 19ème édition du MAPIC, de plus en plus d’enseignes, de promoteurs de centres commerciaux et de villes, se donnent les moyens de relever ce défi en affirmant leur stratégie omni-canal.

Afin de gommer la frontière entre le réel et le virtuel, marques et centres commerciaux n’hésitent plus à intégrer des supports interactifs dans la structure et le développement de leurs points de vente. Des écrans tactiles, des vitrines digitales, des QR codes ainsi que des points d’animation et d’information digitale se multiplient dans les surfaces commerciales.

"L’avènement du multi-canal fait place à la nouvelle ère de l'omni-canal. Les professionnels du secteur ont compris qu’il ne fallait plus penser les canaux de distribution distinctement. Pour rester compétitifs, ils favorisent désormais les synergies entre les points de vente physiques et le e-commerce. Cette convergence des sphères ‘on-line’ et ‘off-line’ est un moyen formidable d’impliquer davantage le client dans l’univers de la marque et de lui proposer de nouvelles expériences de consommation. Cette tendance sera l’un des sujets phares du Sommet Digital du MAPIC, cette année", explique Nathalie Depetro, directrice du salon.

On parlera aussi de ‘click and collect’, formule qui consiste à identifier sur le Net la disponibilité d’un produit, de le réserver et de le retirer plus tard en magasin, ou encore de ‘showrooming’, une pratique des consommateurs qui consiste à tester des produits en magasin et comparer leurs prix pour pouvoir les acheter en ligne. Une pratique dont le commerçant doit essayer de tirer avantage. L’appropriation des outils numériques par les commerces de proximité est également un sujet évoqué lors du Sommet Digital qui se tient aujourd'hui mardi 12 novembre en prélude au salon. Ce MAPIC 2013, qui attend plus de 8.000 participants, affiche la couleur : il ouvre résolument les portes sur l'ère digitale.


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011