ShareThis

MIPIM de Cannes : la technologie désormais au cœur de l'immobilier

En forme le MIPIM de Cannes. Il s'est terminé vendredi dernier avec au compteur 26.000 participants, soit +8% par rapport à l'édition 2017. Si les investissements immobiliers, les lancements de grands projets ont tenu le marché en haleine, la technologie était plus que jamais représentée avec la troisième édition de la MIPIM Startup Competition, le MIPIM Innovation Forum et des débats allant de l’impact des véhicules autonomes sur la physionomie des villes, à la maison intelligente du futur vue par les millennials.

Un peu plus de 24.000 participants en 2017 et 26.000 cette année soit une augmentation de 8% : le MIPIM de Cannes qui avait connu un trou d'air en 2009 suite à la crise des subprimes (18.000 participants cette année-là et une remontée lente les années suivantes) revient sur ses sommets d'avant la grande crise mondiale. S'il n'a pas encore atteint le record de participation de 2008 (29.000 participants), le Marché international des programmes immobiliers, porté par la reprise mondiale et une excellente année 2017, a mis Cannes, son palais et sa Croisette en complète ébullition la semaine dernière. (Photo DR : la Chine désormais de plus en plus présente au MIPIM de Cannes comme en témoigne ce programme nominé aux MIPIM Awards).

"La technologie est plus que jamais représentée"

Si sur le marché on a parlé évidemment beaucoup d'investissements immobiliers, et du lancement de grands projets, la technologie a été largement présente dans les débats comme l'a relevé Ronan Vaspart, directeur du MIPIM. "En 2015, la thématique à l’honneur du MIPIM était la révolution digitale, alors que le secteur se montrait encore relativement sceptique, voire réticent à adopter le changement entraîné par la technologie", note-t-il. "Cette année, la technologie est plus que jamais représentée dans le programme du MIPIM, avec la troisième édition de la MIPIM Startup Competition, le MIPIM Innovation Forum et des débats allant de l’impact des véhicules autonomes sur la physionomie des villes, à la maison intelligente du futur vue par les millennials".

A Cannes s'est d'ailleurs jouée le 14 mars la finale de la MIPIM Startup Competition dont les épreuves de qualification avaient eu lieu à Londres, Hong Kong et New York. Et le vainqueur 2018 est … Disruptive Technologies. Créée en 2013, cette société norvégienne a mis au point des capteurs miniatures sans fil reliés à des connecteurs cloud pour collecter et analyser les données, afin de gérer l’utilisation des espaces ou le confort dans les bâtiments. D’après Erik Fossum Faerevaag, son Pdg, "ce capteur permet aux propriétaires immobiliers de faire des économies, d’accroître leurs marges et d’améliorer les relations avec leurs locataires". Un capteur qui ne devrait pas manquer d'intéresser la Métropole Nice Côte d'Azur désormais en 4ème position dans le classement des smart cities mondiales et toujours très intéressées dans les innovations qui touchent ce domaine.

Le MIPIM PropTech dans la nouvelle donne de la transition énergétique

Egalement dans la nouvelle donne de la transition énergétique qui secoue l’industrie immobilière mondiale, le MIPIM PropTech Europe sera lancé les 20 et 21 juin 2018 à Paris. Le gouvernement français apporte tout son soutien au développement de ce secteur technologique, comme en témoignent les échanges enthousiastes entre Julien Denormandie, Secrétaire d’État auprès du ministre de la Cohésion des territoires, et les start-ups et sociétés technologiques présentes à l’Innovation Forum du MIPIM.

"La technologie offre de plus en plus de solutions et d’idées innovantes au secteur de l’immobilier. Le MIPIM PropTech Europe sera une opportunité unique pour les leaders de l’immobilier, les sociétés technologiques et les investisseurs de discuter ensemble des évolutions technologiques mais aussi de faire des affaires", a estimé Filippo Rean, Directeur de la division Immobilier chez Reed MIDEM alors que se fermait les portes du MIPIM 2018 de Cannes.


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011