ShareThis

Monaco dévoile son extension en mer à 2 milliards d'euros!

Une étape décisive pour le projet d'extension en mer entre Grimaldi Forum et port Hercule : le traité de concession avec la société anonyme monégasque de l'Anse du Portier (le groupe Bouygues et ses partenaires monégasques) a été signé cet été. L'occasion de détailler un méga chantier de 2 milliards d'euros sur dix ans, pour la création d'un éco-quartier grand luxe de 60.000 m2 sur une dalle sous-marine de 6 hectares. A voir la vidéo dans laquelle les architectes présentent le projet.

Cette fois semble la bonne pour le projet d'urbanisation en mer de Monaco. Après l'abandon, suite à la crise de 2008, d'un projet pharaonique avec près de 300.000 m2 de plancher, le nouveau dossier d'extension (six hectares gagnés sur la mer et 60.000 m2 de plancher dans la zone de l’Anse du Portier, entre Grimaldi Forum et Port Hercule) s'engage dans une phase de concrétisation. Une étape supplémentaire a été ainsi franchie en plein cœur de l'été avec la signature du traité de concession du projet entre le Ministre d’Etat de Monaco Michel Roger et Gérard Brianti, le Président Délégué de la société anonyme monégasque de l’Anse du Portier, une S.A.M. réunissant le groupe Bouygues, ses partenaires et des acteurs monégasques chargée de l'aménagement de l'infrastructure maritime.

Un nouveau quartier de 60.000 m2 sur 6 hectares gagnés sur la mer

A cette occasion, le projet a été précisé par les autorités monégasques, les architectes et les constructeurs et présenté à travers des vidéos. L’urbanisation en mer porte sur 6 hectares. Elle permettra le développement d’un nouveau quartier avec 60.000 m² de surfaces pour des logements de très grand  luxe (collectifs et individuels avec toute une série de villas en front de mer) et commerces pour 3000 m² ainsi que des équipements publics, une extension du Grimaldi Forum d’environ 3.500 m², un parking public et un port d’animation d’une trentaine d’anneaux. Il est prévu également de larges espaces publics avec une place centrale et des cheminements piétons dont notamment un parc végétalisé de 1 hectare, une promenade littorale, des quais du port d’animation uniquement réservés aux piétons.

Le quartier, qui constituera une nouvelle façade maritime, s’intégrera dans l’identité paysagère et urbaine de la Principauté. La Principauté insiste enfin sur le fait que le projet prêtera une attention particulière à l’insertion dans l’environnement, et en particulier au respect de l’environnement marin (réserve du Larvotto, tombant des Spélugues,...), du voisinage, des  sites et paysages. Le quartier sera éco-conçu et fera l’objet de certifications environnementales telles que HQE Aménagement, BREEAM, label Biodiverc ity, label Port Propre...

Début du chantier à l'automne 2016

La prochaine étape maintenant est le vote par le Conseil National d’une loi de désaffectation des parcelles du domaine public de l’Etat. Un projet de loi sera déposé à cet effet dès la rentrée. Les études de conception qui vont se poursuivre devraient ensuite permettre le démarrage des travaux, vers l’automne 2016. L’achèvement de l'infrastructure maritime est prévu en 2020. Puis les travaux relatifs aux aménagements du quartier et aux immeubles pourront être engagés dans la foulée. Les livraisons des immeubles devraient ainsi commencer à partir de 2022. La durée totale de projet d'extension, un chantier évalué à deux milliards d'euros est évaluée à une dizaine d’années avec livraison complète à partir de 2025.

C'est ainsi un nouveau quartier de Monaco qui va naître sur la mer. Après la réalisation du terre-plein du Portier (qui accueille le Jardin Japonais et le Grimaldi Forum), du terre-plein du Sporting, des plages du Larvotto, du quartier de Fontvieille ou encore l’extension du port Hercule, il portera à plus de 40 hectares la surface gagnée sur les eaux. Quelque 20 % du territoire monégasque !

Le projet présenté par les architectes

Les architectes Denis Valode et Renzo Piano présentent, avec le paysagiste Michel Desvigne, le projet d'extension en mer de Monaco. Un formidable pari architectural avec la création d'un éco-quartier de 60.000 m2 en connexion directe avec la ville, bénéficiant d'un volet paysager particulièrement soigné et d'un ensemble de constructions collectives ou individuelles de très haut de gamme. Un petit univers étonnant, futuriste, qui devrait être entièrement terminé en 2025.


LA FOLIE DES HOMMES

Tres grande luxe pedant la Planet peux crever pour votre plaisir !!!!

Monaco extension sur la mer au Larvotto

Enfin !
Alors que Fontvieille depuis les années 60 s'est plié au diktat de la circulation urbaine et paradoxalement, alors qu'elle y est intense, bruyante et polluante, les places de parking sont tous ou presque souterraines donc cachées à juste titre pour libérer l'espace au niveau de la rue, il semble qu'enfin dans le projet de mes confrères Denis Valode et Renzo Piano il n'y a aucune circulation en surface.
Gain indéniable tant en surfaces de planchers libérées qu'en espaces naturels par ce principe architectural que je prônais déjà il y a 30 ans au moment de mon travail sur Fontvieille en tant qu'architecte.
Cette libération à plus d'un titre engendre une autre approche urbaine et architecturale plus humaine et naturelle.
Félicitations à mes confrères et aux décideurs monégasques
Olivier Gagnerie
Architecte dplg

Post new comment

  • Web page addresses and e-mail addresses turn into links automatically.
  • Lines and paragraphs break automatically.

Plus d'informations sur les options de formatage

Image CAPTCHA
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.
Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011