ShareThis

MonacoTech : la (mini) Station F monégasque de Xavier Niel

Xavier Niel, fondateur de Free et propriétaire de Monaco Telecom lance en partenariat avec l'Etat monégasque MonacoTech, le premier incubateur-accélérateur de la Principauté qui accueillera ses premières start-up à partir de la mi-septembre dans un "open space" de 820 m2.

Ce ne sera pas bien sûr de la taille de Station F, le plus grand campus de start-up du monde de Xavier Niel qui doit être inauguré demain à Paris par le président de la république Emmanuel Macron et qui accueillera dès le 1er juillet ses premiers occupants. Mais Monaco Tech qu'a lancé avec l'Etat monégasque le fondateur du groupe de télécoms Iliad-Free (et propriétaire de Monaco Telecom) compte bien placer la Principauté dans la vague start-up. Ce nouvel incubateur-accélérateur, qui a clôturé l'appel à la première session dimanche dernier accueillira les premières jeunes pousses à partir de la mi-septembre. Il vient également d'ouvrir la nouvelle version de son site internet pour se présenter.

MonacoTech, est-il expliqué, est la première structure de ce type en Principauté. Son objectif principal est d’apporter un soutien aux créations de projets innovants grâce à un réseau (Business Angels, Venture Capital, Banques, etc…) et un écosystème dynamique. Pour l’Etat monégasque, ce projet est important. Il vise à positionner la Principauté comme une place d’innovation crédible, ainsi qu'à aider à la création de valeur et au développement d’entreprises sur Monaco.

Concrètement, Monaco Tech qui travaillera avec Station F, se présente comme un "open space" de 820 m2 permettant d'accueillir une vingtaine de start-up avec 60 postes de travail, un espace de coworking et deux "Fab labs". L'objectif est de pérenniser ces nouvelles sociétés et de les intégrer au tissu économique local. Il s'agit d'incuber ou d'accélérer "les projets locaux comme internationaux, dans tout domaine d'activité lié à la technologie (Fintech, Healthtech, smart city, objets connectés, etc…), issus de personnes physiques ou morales". Des projets qui "seront étudiés par un jury de professionnels".

Le "start-up programme" propose un hébergement (150€ par mois par poste de travail pour l'incubation et 300€ pour l'accélération) ainsi qu'un soutien financier et administratif, une équipe de communication dédiée, un package télécom avec Monaco Telecom, un réseau "convivial". Est inclu également Monaco Lab, un programme spécialisé dans la validation rapide de technologie à partir de tests effectués à la taille de la ville. Un partenariat a d'autre part été noué avec l’université internationale de Monaco pour un accès privilégié aux cours d’entrepreneuriat et de gestion.

Pour les porteurs de projets intéressés qui auraient manqué l'appel de la première session, une deuxième vague est prévue le 10 juillet prochain. L'inauguration de ce nouvel "incubateur-accélérateur" de l'Etat monégasque est quant à elle prévu à l'automne.


Post new comment

  • Web page addresses and e-mail addresses turn into links automatically.
  • Lines and paragraphs break automatically.

Plus d'informations sur les options de formatage

Image CAPTCHA
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.
Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011