ShareThis

MTG : Thales Alenia Space signe son "contrat du siècle"

Thales Alenia Space a signé vendredi avec l’Agence Spatiale Européenne le contrat pour la troisième génération des satellites de météorologie Météosat (MTG), nouvelle génération qui permettra à Eumetsat, l'organisme européen de météorologie spatiale, d'améliorer la qualité et la fiabilité des modèles et des prévisions.

C'est un contrat qui avait donné lieu à un long bras de fer entre Thales Alenia Space à Cannes et Astrium qui vient d'être signé vendredi par TAS avec l’Agence Spatiale Européenne (ESA). Il faut dire que ce contrat de la troisième génération de satellites de météorologie Météosat est un gros contrat : de l'ordre de 1,4 milliards d'euros. Et qu'il intéressait d'autant plus Cannes que les deux premières générations de Météosat étaient sorties de ses salles blanches. Thales Alenia Space, avait été donné gagnant dans l'attribution du contrat début février 2010. Mais l'ESA n'avait annoncé officiellement le nom du lauréat qu'à la mi-mars.

Le programme MTG définitivement adopté

Les satellites Météosat Troisième Génération (MTG) sont destinés à Eumetsat, l'organisme européen de météorologie spatiale. Thales Alenia Space est maître d’œuvre de cet ambitieux programme en partenariat avec l’industriel Allemand OHB. Ce programme, qui avait démarré fin novembre 2010 dans sa première phase a été ainsi adopté définitivement par le comité de politique industrielle de l’ESA.

Thales Alenia Space a réalisé les satellites Météosat à partir de l’orbite géostationnaire en Europe, depuis l’origine de la météo spatiale il y a plus de 30 ans. Lors de la compétition menée par l’ESA et Eumetsat pour le développement de cette troisième génération, MTG, elle a su proposer les partenariats industriels répondant aux règles de retour géographique à la fois sur le plan qualitatif que quantitatif, estime le constructeur cannois. Ces choix ont permis non seulement d’offrir les performances attendues par les utilisateurs, mais aussi de développer l’innovation et de construire une offre compétitive.

Depuis novembre 2010 le développement des satellites et de leurs instruments a progressé avec une première consolidation de la définition du système et la sélection par appel d’offres de l’équipe industrielle complémentaire en charge des équipements et sous-systèmes des différents modules. En ce début d'année la plupart des partenaires ont ainsi été sélectionnés. Le programme est maintenant sur les rails et en 2012, la définition détaillée qui se poursuit, sera validée par les Revues de Définition Préliminaire du système, des instruments et de la plate-forme.

Des prévisions météorologiques considérablement améliorées

Le programme MTG comprend 6 satellites, 4 imageurs et 2 sondeurs atmosphériques. Les imageurs délivreront 1 image toutes les 10 minutes et fonctionneront dans 16 longueurs d’onde. Les sondeurs atmosphériques permettront d’élaborer des profils de température et d’humidité dans la colonne verticale d’atmosphère. Les satellites embarqueront également un passager sondeur dans l’ultra-violet développé dans le cadre du programme GMES pour l’analyse des gaz qui composent l’atmosphère.

Avec une résolution spatiale accrue, la permanence de l’observation et la complémentarité des données imageur et sondeur, Météosat Troisième Génération va considérablement améliorer la qualité et la fiabilité des modèles et des prévisions météorologiques.


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011