ShareThis

Nice Jazz Festival 2013 : un mélange de styles et de générations

L’édition 2013 du Nice Jazz Festival, qui aura lieu du 8 au 12 juillet, mise cette année sur le mélange des styles et des générations. L’affiche comporte son lot de vétérans du jazz comme George Benson ou Chick Correa, mais fait aussi appel à la jeune génération. La programmation mélange aussi les genres en privilégiant les émotions sur les étiquettes. 5 émotions différents : la transe, le tempo, l’énergie, le souffle et la vibration, rythmeront d’ailleurs les 5 soirées du Nice Jazz Festival 2013.

La rencontre sur scène entre Charlie Musselwhite et Ben Harper sera l'un des grands moments du Nice Jazz Festival 2013 (DR)

Le Nice Jazz Festival, qui se déroulera du  8 au 12 juillet, a misé cette année sur le mélange des styles et des générations. Sébastien Vidal, le nouveau Directeur artistique de la manifestation, a concocté une programmation incarnant la diversité du jazz d’aujourd’hui avec une affiche alliant légende et modernité, expérience et jeunesse. Pour lui, le Jazz est l’art du collectif et du mélange et il a tenu à ce que, chaque soir, les publics puissent se rejoindre sur les deux scènes du festival implantées depuis deux ans au cœur de la ville, sur la place Masséna et au Théâtre de Verdure. Un rapprochement facilité par une affiche faisant appel à des vétérans du jazz comme George Benson, Chick Corea ou les figures historiques du groupe Earth, Wind & Fire, mais aussi à la jeune génération avec Esperanza Spalding, la coréenne Youn Sun Nah ou les nantais du groupe C2C. Le brassage du public sera également facilité par le mélange des styles avec une volonté assumée d’aller au-delà des frontières traditionnelles du Jazz, en privilégiant les émotions sur les étiquettes.

5 émotions pour 5 soirées

Des émotions différentes : la transe, le tempo, l’énergie, le souffle et la vibration, qui rythmeront les 5 soirées du Nice Jazz Festival 2013. Lundi, c’est donc la transe qui sera à l’honneur avec deux temps forts, à commencer par le concert d’Earth, Wind & Fire, le groupe mythique des années 70 qui a marqué des générations avec des tubes comme September ou Boogie Wonderland. Autre grand moment avec André Ceccarelli, le batteur niçois qui tirera sa révérence avec cet Ultimo concert. Mardi, place au tempo avec notamment le concert de Manu Katché et son quartet, mais surtout avec la rencontre du chanteur et guitariste Ben Harper et de l’harmoniciste Charlie Musselwhite, bluesman culte du Mississipi. L’énergie sera ensuite au cœur de la soirée de mercredi avec notamment John Legend et C2C, les nouveaux rois de l’électro qui scratchent, jouent, mixent et font danser les vinyles sur leurs platines. Jeudi, c’est le souffle qui rythmera la soirée avec Maceo Parker, une figure emblématique du groove et un pilier de l’histoire de la funk music, mais aussi avec Chick Corea, le pianiste légendaire qui s’est entouré d’un quartet acoustique électrique de haute voltige. Enfin, la dernière soirée de vendredi sera placée sous le signe de la vibration avec en vedette le génial George Benson qui fêtera ses 50 ans de carrière sur la scène Masséna, avec la même passion et la même énergie qu’à ses débuts. Un grand moment pour clôturer de la plus belle des manières l’édition 2013 du Nice Jazz Festival.

Nice Jazz Festival – Place Masséna et Théâtre de Verdure – Nice. Du 8 au 12 juillet 2013. 


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011