ShareThis

Nice Jazz Festival : fréquentation en nette baisse (-15%)

Un bon bilan musical, mais une fréquentation en baisse pour le Nice Jazz Festival qui s'est terminé samedi. Au total, les cinq soirées exceptionnelles ont réuni plus de 33.000 personnes, un chiffre en retrait d'environ 5.000 par rapport à l'an dernier (-15%). Le festival niçois, en régie municipale, n'ayant pas été touché par le mouvement des intermittents, les organisateurs attribuent cette baisse de fréquentation à un effet coupe du Monde de football conjugué à la morosité économique ambiante et à une météo capricieuse.

L'opposition de gauche, quant à elle, incrimine des "tarifs trop élevés". Dans un communiqué, Patrick Allemand (PS), note que la programmation musicale avec de "beaux moments de musique comme Ibrahim Mmalouf, une découverte pour beaucoup", n'est en cause, ni le lieu. Mais pour lui, les caprices de la météo et la coupe de monde de football n'expliquent pas tout. Il estime que "l'essentiel de la baisse est dû à des prix beaucoup trop élevés, déconnectés de la réalité économique du moment. On va au Nice Jazz Festival souvent en famille". Et de mettre en cause "une politique  économique et touristique exclusivement "haut de gamme" qui ne correspond pas à la réalité du moment".

"Si la crise perdure, il faudra revoir la grille tarifaire et la rendre plus accessible afin que ce Festival conserve son caractère populaire. A 85 euros pour une soirée (pour un couple avec un enfant), beaucoup ne peuvent plus," conclut-il.


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011