ShareThis

Nice : le rôle des chatbots et avatars dans la communication digitale

"Ré-humaniser la communication digitale ? Le rôle des chatbots et des avatars" : c'est le thème de la conférence qu'organisent jeudi 22 février de 18 à 20 heures, le CMP 06 (Club de la Presse Méditerranée 06) et l'IPAG dans les locaux de l'école de commerce à Nice (4, boulevard Carabacel). C'est une tendance forte dans la communication qui est ainsi abordée : l’ensemble des experts en communication digitale s’accorde à dire que 2018 sera l’année du développement généralisé des chatbots et des avatars, ces pseudo-personnages qui facilitent la navigation ou la recherche d’informations sur un site Internet. La table ronde, qui réunira des responsables de communication de grands groupes, des professeurs d'université et des spécialistes de ces technologies tentera d'apporter des réponses aux questions que pose cette nouvelle relation homme-machine.

Cette relation, qui facilite la productivité de sites de e-commerce ou de la relation B to C, répond à une demande latente des internautes de ne plus avoir à faire face seulement à une machine mais à une vraie personne répondant à partir d’un ordinateur. Du côté des marketeurs, des efforts constants sont faits pour faire mieux entrer les marques en interaction avec leurs publics. A l’heure du Web 2.0, la marque doit pouvoir entrer en conversation, même s’il reste beaucoup à faire pour que les dialogues s’inscrivent vraiment dans la logique d’un web sémantique. Les entreprises ne peuvent donc ignorer ce nouvel outil, même si en ce début d’année 2018 beaucoup s’interrogent sur l’opportunité de l’ajouter à leur communication digitale.

Du côté des publics, les attentes sont nombreuses pour dépasser la logique des cases à cocher afin d’obtenir des réponses à un conseil sur une marque. Les utilisateurs souhaitent de plus en plus pouvoir poser des questions en langage naturel et non plus errer au hasard dans l’arborescence d’un site.

Mais, en quoi le recours à ces robots reflète-t-il un besoin latent de parler et d’échanger avec un être humain plutôt qu’avec une machine ? Quels sont les avantages pour les sociétés sur des marchés B to C d’utiliser ces outils de communication digitale ? Quels sont les avantages clients de ce mode de relation et quel est le bénéfice consommateur? Les qualités attendues d’un bon chatbot et les pièges à éviter? Les domaines qui peuvent être investis par cet outil  (relation client, e-learning, mode d’emploi procédural)? Ce sont autant de questions d'actualité en communication digitale qui seront placées au cœur de la conférence-débat. Y participeront :

  • Ivan Bellais, Directeur Communication SNCF Sud Est
  • Franck Debos, professeur en Sciences de l'Information Communication Université de Nice
  • Elodie Choisy, Directrice de la Communication UPE 06
  • Mana Coste, CEO, Travelaere (création de logiciels de traitement de la relation clients-  passagers pour les compagnies aériennes )
  • Hélène Navarro, Directrice de la Communication Aéroports de la Côte d’Azur
  • Thomas Olivier, Piranga Innovation (cette société crée des avatars permettant des dialogues utilisateurs et des didacticiels en ligne)
  • Julien Tabore, Ooroikas (cette agence cannoise réalise des chatbots pour des entreprises ayant une activité de vente en ligne sur le net)

Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011