ShareThis

Nice : l'université accueille l'observatoire international de la violence scolaire

Accueilli par l’Université Nice Sophia Antipolis, l’observatoire international de la violence scolaire sera présenté mercredi 10 juillet à 15h à l'occasion d'une conférence de presse organisé par l’Université Nice Sophia Antipolis et l’académie de Nice sur le campus Valrose à Nice. Présidé par Catherine Blaya, professeur des universités en sciences de l’éducation, cet observatoire est une fédération de chercheurs. Il a été créé en 1998 à l’initiative d’Eric Debarbieux, professeur des universités à l’Université de Créteil et délégué ministériel chargé de la prévention des violences scolaires, et de Catherine Blaya, son épouse. Si son siège est en France, il s’agit d’une véritable organisation internationale, avec un comité scientifique composé de chercheurs renommés de 25 pays.

Dans un premier temps européen, l’observatoire a vite pris une dimension internationale en raison de ses nombreuses activités et partenariat hors Europe, notamment en Afrique (Mali, Burkina Fasso, Djibouti), en Amérique latine (Colombie, Brésil, Chili, Mexique) ou encore au Québec.

Cette ONG (Organisation Non Gouvernementale) a pour objectif notamment de réaliser des études scientifiques ou des missions d’expertises pour des organismes nationaux ou internationaux sur la violence en milieu scolaire, d’évaluer scientifiquement les programmes et politiques publiques de lutte contre le phénomène et de renforcer les liens entre la recherche et la pratique et l’élaboration de propositions concrètes pour des actions de terrain appuyées sur les résultats des enquêtes scientifiques. Il se veut un véritable outil de transfert et d’échange des connaissances entre les milieux de la recherche et de l’intervention.

Catherine Blaya, Professeur des Universités à l’IUFM de l’Académie de Nice est une référence en matière de décrochage scolaire et de violence à l’école. Elle est membre du laboratoire de recherche de l’Université Nice Sophia Antipolis "Interdidactique et didactique des disciplines et des langues", membre du LASALE, le laboratoire international accrochage scolaire et alliances éducatives qui regroupe des chercheurs de Suisse, de Belgique, du Québec, de France et du Luxembourg ; elle est également membre du comité scientifique et d’orientation de la délégation ministérielle contre les violences en milieu scolaire. Elle est l’auteur de plusieurs ouvrages sur le décrochage scolaire dont "Décrochages scolaires. L'école en difficulté" paru en 2010, aux éditions de Boeck et sur la violence à l’école Violences et maltraitance en milieu scolaire (2006, Armand Colin) ; les ados dans le cyberespace : prises de risque et cyberviolence (2013, De Boeck).


Post new comment

  • Web page addresses and e-mail addresses turn into links automatically.
  • Lines and paragraphs break automatically.

Plus d'informations sur les options de formatage

Image CAPTCHA
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.
Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011