ShareThis

O3b finalisé : l'internet de l'espace aussi rapide que la fibre optique

Construits par Thales Alenia Space pour le compte de SES, les 4 derniers satellites de la constellation O3b ("Other 3 billion", l'internet pour les 3 milliards d'autres non couverts) sont désormais en orbite. Ils apportent un Internet de l'espace aussi rapide que la fibre et ouvrent vers un système permettant la transformation numérique et l’adoption du Cloud pratiquement partout sur la planète.

C'est un lancement qui a été très suivi à Cannes chez Thales Alenia Space. Les quatre derniers satellites de la constellation O3b, réalisés pour le compte de SES sous sa maitrise d’œuvre ont été lancés avec succès hier jeudi, depuis le Centre Spatial Guyanais (Amérique du Sud) par une fusée Soyouz opérée par Arianespace. C'est la finalisation d'un projet ambitieux, O3b signifiant d'apporter la fibre de l'espace pour les 3 milliards "d'autres", jusqu'à présent non connectés. (Photo Thales Alenia Space : les satellites en salle blanche).

Des services de communication et de connectivité comparables à la fibre optique

Avec le lancement de ces quatre derniers satellites, Thales Alenia Space a permis en effet à SES d’étendre à 20 sa constellation de satellites de télécommunications en orbite moyenne (MEO) actuelle. Cette constellation a été initiée en juin 2013 avec le lancement des 4 premiers satellites. Grâce à ces satellites de haute performance, SES Networks, l’unité opérationnelle de données de SES, offre ainsi des services de communication pour les télécommunications, le secteur maritime, l’aéronautique, et les marchés de l’énergie, ainsi que pour les gouvernements et institutions à travers le monde.

Les satellites O3b sont positionnés à une altitude de 8.000 km le long de l’équateur, quatre fois plus près de la Terre en comparaison des satellites géostationnaires. Opérant en bande Ka, ils offrent des services de télécommunications et de connectivité Internet comparables à la fibre optique (jusqu'à 2 gigabits de débit, selon SES). "Grâce à notre expertise, nous sommes prêts à offrir de nouvelles solutions de télécommunications aux performances accrues, avec des systèmes plus intégrés et digitaux" souligne à cette occasion Jean-Loïc Galle, Pdg de Thales Alenia Space. Leader mondial sur le marché des constellations, TAS a déjà fourni un total de 125 satellites sur trois constellations : Globalstar 2 (24), O3b (20) et Iridium® NEXT (81).

"Changer la vie des gens en les connectant"

SES, de son côté, a salué l'arrivé de ces quatre nouveaux satellites qui "permettra d’étendre sa constellation ME, qui, grâce à sa connectivité haute performance et à faible latence, améliore déjà la vie de millions de personnes". Cette étape marque aussi le passage vers un système MEO de nouvelle génération. C'est ce qu'explique John-Paul Hemingway, CEO chez SES Networks. "Ce lancement marque une étape très importante dans le développement d’O3b. Nous avons commencé O3b avec cette vision audacieuse: changer la vie des gens en les connectant."

"Nous  voulions créer un impact significatif, et nous l'avons fait. Nous avons connecté des communautés mal desservies à l'Internet haut débit. Nous avons rétabli la connectivité dans des zones sinistrées. Nous avons prouvé qu’il est possible d’être aussi bien connecté en mer que sur terre. Et nous avons mis le Cloud à la disposition des entreprises, là où cela n'avait jamais été possible auparavant". Ce lancement des 4 derniers satellites de Thales Alenia Space vient  compléter le système O3b de première génération de 20 satellites.

"Il marque aussi le passage vers notre système MEO de nouvelle génération, O3b mPOWER, le seul système à large bande NGSO entièrement financé actuellement en développement" poursuit John-Paul Hemingway. "Le lancement de O3b mPOWER en 2021 permettra une expansion à grande échelle du modèle O3b, qui a déjà fait ses preuves. Il rendra possible la transformation numérique et l’adoption du Cloud pratiquement partout sur la planète".


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011