ShareThis

Première vente pour le Clos de la Charité : l’interview de Dom Vladimir Gaudrat

La première vente aux enchères du vin issu du Clos de la Charité s’est déroulée samedi sur l’île St Honorat. Rencontre avec le Père Abbé de Lérins, Dom Vladimir Gaudrat pour évoquer cette vente au profit d’associations caritatives, mais également de la vie des moines au sein du monastère. Des moines bien dans leur peau et heureux de mettre en lumière la joie de donner.

Les organisateurs de la vente du Clos de la Charité avec (de gauche à droite) le Commissaire Priseur Maître Jean Pierre Besch, le Père Abbé de Lérins Dom Vladimir Gaudrat, l'expert en vins Pascal Kuzniewski et le responsable de l'activité vinicole à l'abbaye, le Frère Marie Pâques.

Samedi sur l’île St Honorat s’est déroulée la première vente aux enchères des vins issus du Clos de la Charité. S’inspirant des célèbres vente des Hospices de Beaune, les moines de l’Abbaye de Lérins ont décidé en 2010 de sacrifier une partie de leur potager pour planter 500 pieds de vigne parrainés par des donateurs et destinés à produire une cuvée spéciale dont les bouteilles seraient chaque année vendues aux enchères. Un vin de grande qualité réalisé à partir d’un cépage d’origine espagnole : le mourvèdre qui est très à l’aise dans les vignobles côtiers, ce qui a permis aux moines de Lérins de développer un grand cru original. La première récolte du « Clos de la Charité » a eu lieu au mois d’octobre et la vente de la première cuvée s’est donc tenue samedi.

50 000 euros récoltés pour des associations

Les 100 lots mis aux enchères ont ainsi permis de récolter près de 50 000 euros qui seront redistribués à dix associations caritatives comme J’avais faim qui, depuis 22 ans, distribue des repas chauds à Cannes ou La Maisondes familles qui accueille et écoute les familles en grande difficulté. Pour Dom Vladimir Gaudrat, le Père Abbé de Lérins, la création de ce Clos de la Charité est un moyen pour les moines de montrer que leur travail qui consiste à produire un vin relativement onéreux, peut être couplé avec une action de solidarité qui encourage la dynamique de la charité vraie au service des autres et des plus fragiles. 


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011