ShareThis

Prix "French Mobility" à Scity.coop (Sophia) et "Choisir le vélo" (Grasse)

Start-up sophipolitaine de covoiturage fondée par Arnaud Delcasse, Scity.coop a reçu le prix "French Mobility" dans la catégorie mobilité partagée pour ses Chèques Covoiturage qui permettent aux entreprises d'inciter leurs salariés à se déplacer autrement en finançant tout ou partie de leurs trajets. L'association "Choisir le vélo" à Grasse a également été primée pour son projet de location de vélos de réemploi.

La Côte d'Azur est en pointe dans les solutions de mobilité. Ainsi une start-up de Sophia, Scity.coop pour son projet Chèque Covoiturage, et une association grassoise, Choisir le vélo, pour la location de vélo de réemploi, font partie des 13 lauréats de la première édition des prix "French Mobility" qui fait suite aux Assises nationales de la mobilité. Start-up de covoiturage installée à Sophia Antipolis, Scity.coop a été primée dans la catégorie mobilité partagée. Ce prix lui a été remis à l’occasion de la matinée de l’innovation organisée vendredi 26 janvier par Elisabeth Borne, Ministre chargée des Transports. (Photo @DR : à droite, Arnaud Delcasse, co-fondateur de Scity.coop recevant son prix).

Les Chèques Covoiturage de Scity.coop permettent aux entreprises d’inciter leurs salariés à se déplacer autrement en finançant tout ou partie de leurs trajets. Ces chèques dématérialisés rendent possible une prise en charge financière des trajets réellement effectués en covoiturage par les collaborateurs. Utilisant la technologie Blockchain, le "Chèque Covoiturage" peut être interopérable entre différents opérateurs et propose une gouvernance coopérative impliquant l’ensemble des parties prenantes du projet (opérateurs, institutions, collectivités, ...). Il a été expérimenté en Région PACA, notamment auprès d’acteurs de l’Economie Sociale et Solidaire.

La démarche peut être d'autre part intégrée dans le cadre des Plans de Mobilité (PDM) et d’une politique d’achats responsables liée par exemple à une stratégie RSE. L'objectif est de répondre aux enjeux environnementaux et sociaux liés à la mobilité et de contribuer aux changements des habitudes de déplacement pour réduire l'autosolisme et les émissions polluantes. A noter que la start-up sophipolitaine a créé également Ridygo, une application de covoiturage en temps réel et solidaire pour les trajets du quotidien. Une application qu'elle a mise, à travers un partenariat avec Pôle emploi, au service des demandeurs d'emplois qui rencontrent des freins à la mobilité dans une reprise d'activité. 

Quant à l'association "Choisir le vélo", installée à Grasse dans le quartier de Marigarde dans les locaux de la SCIC Tetris, le laboratoire de l'économie sociale et solidaire, elle s'est spécialisée dans la réparation de vélos. Ce qui l'a amenée a signer un partenariat avec des communautés d'agglomération du pays de Grasse et du pays de Lérins pour récupérer les vélos des déchetteries. Des vélos qu'elle répare, reconstruit pour leur donner une seconde vie et les mettre à disposition des administrés.


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011