ShareThis

Sncf : la 3ème voie Cagnes-Antibes, enfin!

Après sept ans de lourds et coûteux travaux (150 M€), la troisième voie ferrée (8,6 km entre les gares de Cagnes-sur-mer et d'Antibes) a été inaugurée hier après-midi. Elle permettra de soulager l'une des lignes les plus fréquentées de France, d'augmenter le rythme de passage des TER et d'envisager un cadencement de type RER comme sur Paris.

La troisième voie Sncf entre les gares d'Antibes et de Cagnes-sur-mer est terminée. Elle a été inaugurée hier après-midi et rentrera en fonction à partir du dimanche 15 décembre. Au total, une nouvelle voie de 8,6 km qui permettra d'améliorer le trafic ferroviaire particulièrement saturé sur ce tronçon entre Cannes et Nice. Cette ligne côtière Cannes-Nice de 31 km, véritable cordon ombilical, est utilisée non seulement par les TER mais aussi par les trains régionaux arrivant de Marseille, les grandes lignes nationales et internationales, ainsi que par le transport de marchandises. L'intensité de trafic qu'elle connaît n'est dépassée que sur les lignes ferroviaires d'Ile de France.

Avec cette troisième voie azuréenne que l'on attendait depuis 20 ans, le premier avantage sera de pouvoir accélérer le rythme des TER en passant à quatre trains locaux par heure dans chaque sens entre Cannes et Nice aux périodes de pointe, contre trois auparavant. Des trains qui pourront circuler à 130 km/heure. La 3ème voie devrait rendre possible aussi un vieux rêve : celui d'un cadencement de type "RER" entre Cannes et Nice qui apporterait enfin une alternative crédible à la route.

L'inauguration marque aussi la fin d'un grand chantier inscrit au Contrat Etat-Région 2007-2013, chantier qui s'est ouvert il y a sept ans pour un montant global de 150 M€ avec un financement réparti entre l'Etat (30%), la région Paca (30%), le département des Alpes-Maritimes (30%) et le maître d'ouvrage RFF (10%). A côté des deux voies existantes construites au 19ème siècle avec l'arrivée du train en 1860, la troisième voie a nécessité la réalisation d'une dizaine d'ouvrages d'art majeur et la reconstruction de deux gares (Biot-Antibes Est et Villeneuve-Loubet). Il est également prévu dans la foulée, la livraison à partir d'avril 2014 de matériel roulant avec notamment 17 Région 2N, le nouveau train régional à deux niveaux, d'une capacité allant jusqu'à 800 sièges.


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011