ShareThis

Sophia : David Simplot nommé directeur du centre Inria

Ancien directeur du centre de recherche Inria Lille - Nord Europe et depuis conseiller scientifique du président d'Inria, David Simplot a été nommé directeur du centre de recherche Inria Sophia Antipolis-Méditerranée. L’une de ses priorités sera de réussir le déploiement de la plate-forme de transfert de technologies InriaTech Paca. David Simplot a ainsi succédé le 1er janvier à Gérard Giraudon, dont le mandat de douze ans s'achevait. Ce dernier reste conseiller du président d'Inria, basé sur la technopole et continuera d'animer l'écosystème local.

Quand on considère la place centrale que tient Inria Sophia dans l'écosystème de la Côte d'Azur, on comprend l'importance du rôle que peut jouer celui qui le dirige. Une direction qui était assurée depuis juin 2006 par Gérard Giraudon, particulièrement investi dans l'économie et les start-ups du numérique régional et dont le mandat de douze ans s'achevait. Nommé par Antoine Petit, PDG d’Inria, David Simplot (son nom, auparavant David Simplot-Ryl, a été simplifié fin décembre dernier) a ainsi pris ses fonctions le 1er janvier 2018 à la tête du centre de recherche Inria Sophia Antipolis - Méditerranée et prend le relais de Gérard Giraudon. (Ci-dessus, David Simplot, © Inria / Photo G.Scagnelli).

Directeur du centre de recherche Inria Lille - Nord Europe de 2011 à 2017

Professeur des Universités, nommé membre de l’Institut Universitaire de France en 2009, David Simplot fut responsable de l’équipe-projet Pops (commune entre Inria, l’Université de Lille et le CNRS de 2004 à 2011) qui étudiait les objets connectés. Il a contribué à la mise en place de l’équipement d’excellence (EquipEx) FIT – Future Internet of Things et a reçu en 2014 le Grand Prix Kuhlmann de la Société des Sciences, de l’Agriculture et des Arts de Lille pour l’ensemble de ses travaux.

Ancien auditeur de l’Institut des Hautes Etudes pour la Science et la Technologie (IHEST), il était tout particulièrement investi dans des entités régionales telles que le CITC-EuraRFID ou les pôles de compétitivité. Il est Président de l’association Force Research and Entreprise qui porte les Force Awards initiés par le Comité Grand Lille. De 2011 à 2017, il fut directeur du centre de recherche Inria Lille - Nord Europe et était depuis conseiller scientifique du président d'Inria.

Inria Sophia, un des grands partenaires des écosystèmes d'innovation

Gérard Giraudon rappelle à l'occasion de ce changement de direction que "le centre de recherche Inria Sophia Antipolis - Méditerranée est un acteur reconnu de la recherche en science du numérique et porteur d’innovation; il est un partenaire important de la dynamique universitaire en tant que membre fondateur de la ComUE Université Côte d’Azur et de son projet d’Idex UCAJedi.

Le centre est également un partenaire fiable des écosystèmes d’innovation apte à dialoguer et à construire avec le tissu associatif d’entreprises, les grands groupes et les start-ups et a été impliqué dès le départ dans la construction des French Tech. Les compétences, l’expérience et le parcours de David seront des garants pour continuer la tâche de faire rayonner Inria sur l’arc méditerranéen", conclut Gérard Giraudon.

Une des priorités mise dans le déploiement d'InriaTech Paca

David Simplot, quant à lui, s'est déclaré honoré "de succéder à Gérard Giraudon à la tête d’un centre de recherche incarnant le slogan d’Inria - excellence scientifique au service du transfert technologique et de la société - implanté dans un écosystème exceptionnel tant par la qualité de ses partenaires académiques que par l’intensité de la R&D privée, en particulier dans les domaines du numérique. Avec la réussite d’UCAJedi et le développement d’EducAzur, l’une des priorités sera de réussir le déploiement de la plate-forme de transfert de technologies InriaTech Paca en m’appuyant sur le succès et l’expérience d’InriaTech à Lille."

Gérard Giraudon, chargé de mission du président d'Inria

Son mandat de douze ans se terminait normalement en juin 2018. Mais Gérard Giraudon a préféré l'écourter de six mois pour un passage de relais en douceur et pour entamer son nouveau rôle de chargé de mission du président d'Inria, basé à Sophia Antipolis. A ce titre, il travaillera pour le HCERES (Haut Conseil de l'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur) pour la rédaction d'un rapport d'évaluation sur l'ensemble d'Inria et mènera en parallèle une mission sur les Edtech et l'offre Inria dans ce domaine.

Son successeur qui, à Lille s'était beaucoup consacré à la French Tech, aux transferts de technologies, aux rapports avec les entreprises a décidé quant à lui de s'investir à fond à Sophia et de reprendre ainsi l'ensemble des missions qu'assurait Gérard Giraudon dans l'écosystème d'innovation. Gérard Giraudon passera notamment en mars le relais sur la direction des programmes d'innovation d'Idex, puis, en fin d'année sur la partie EducAzur dans laquelle il avait porté beaucoup d'effort.


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011