ShareThis

Sophia : la French Tech Côte d'Azur inaugure son "totem"!

C'était l'une des conditions de la labellisation French Tech. La Côte d'Azur a inauguré son bâtiment Totem, l'ancien centre administratif de Sophia Antipolis (900 m2). Une inauguration qui a rassemblé toute la communauté numérique azuréenne dans ses composantes de Sophia, Nice, Cannes et Grasse.

C'était l'une des conditions de la labellisation French Tech pour un territoire : disposer d'un bâtiment "totem", un lieu de référence avec des espaces d’expérimentations, des réseaux des plus performants et des infrastructures favorables au développement de ces entreprises. Une condition qui vient d'être remplie pour la French Tech Côte d'Azur. Labellisée en juin 2015, elle a inauguré jeudi dernier son bâtiment "totem" : l'ancien centre administratif de Sophia Antipolis, un bâtiment de 900 m2 situé place Bermond, au cœur même de la technopole et de l'écosystème du numérique azuréen.

Pour cette inauguration, toute la communauté azuréenne dans ses principales composantes était réunie. L'écosystème sophipolitain bien sûr avec tous ses startuppers du numérique, celui de Nice emmené par Nice Startup ou encore ceux de Cannes et de sa capitale de l'image ainsi que de Grasse. Au total, près de 400 personnes! La foule. Président de la Région PACA et de la Métropole Nice Côte d'Azur, Christian Estrosi est venu donner l'image de ce grand rassemblement de tout un territoire autour des start-up et de la transformation digitale en cours dans l'économie.

A quoi servira ce bâtiment Totem qui, dans les années 90 abritait encore une trentaine de personnes de la SAEM (Société anonyme d'économie mixte) chargée d'administrer la technopole et s'est vidé depuis ? "Au départ seuls 300m2, soit un tiers de la surface, seront occupés par l'association," note Valérie Groues, qui a remplacé début janvier Jean-François Chapperon à la direction opérationnelle de French Tech Côte d'Azur. Ainsi, six bureaux et trois salles de réunions équipées seront aménagés. Suivant les besoins, d'autres espaces du bâtiment pourront être attribués à l'association.

Pour Valérie Groues, il ne s'agit pas de créer un nouvel incubateur ou une pépinière supplémentaire. "Quand les start-up sortent d'un incubateur ou d'une pépinière, elles perdent parfois le lien qu'elles avaient avec les autres entreprises de leur pépinière ou incubateur et se sentent alors isolées. L'objectif est de faire en sorte que ces liens entre jeunes entreprises innovantes puissent se maintenir et s'enrichir. Le bâtiment Totem est un endroit où les chefs d'entreprise peuvent se rencontrer à l'occasion d'événements et animations que nous organiserons ou de services proposés."

Le bâtiment Totem accueillera également la petite équipe de quatre personnes de la FTCA qui est en cours de montage (chargé d'affaires, community manager). Une équipe qui, avec les institutions et les associations, sera chargée entre autres, d'identifier les futurs "champions" azuréens, les start-ups les plus performantes, les plus prometteuses, celles qui pourront être accompagnées pour devenir les futures ETI (Entreprise de taille intermédiaire) dont l'économie française a besoin. Dans le bâtiment, il est prévu également des permanences de Bpifrance, de la Caisse des Dépôts, de cabinets de conseil comme EY, ou l'organisation de rencontres avec des investisseurs français comme étrangers.

Avec cette inauguration, la French Tech Côte d'Azur que coprésident Eric Leandri (Qwant) et Fabrice Moizan (Gayatech), engage une nouvelle étape. Le prochain rendez-vous est donné le 6 février. Le comité stratégique de l'association FTCA exposera alors les lignes de son plan d'action et notamment le travail qu'il mènera à l'international. Mais désormais, il dispose déjà d'une bonne base.


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011