ShareThis

Sophia : une école pour les nouveaux métiers du Big Data

A l'heure de l'importance croissante des mégadonnées dans le numérique, la technopole renforce son écosystème avec l'ouverture à la rentrée de septembre d'une nouvelle école privée, le Data ScienceTech Institut (DSTI), qui lance un mastère, le MSc Executive Big Data Analyst, à l'intention des ingénieurs, des diplômés de l’enseignement supérieur scientifique ou des écoles de commerce.

Avec l'importance croissante du Big Data dans le monde informatique, l'ouverture à la rentrée à Sophia Antipolis du Data ScienceTech Institute va contribuer à renforcer l'écosystème azuréen du numérique en offrant une formation pointue aux nouveaux métiers du Big Data. Présenté en mars dernier lors du dernier salon Big Data à Paris, le DSTI est un Institut de formation et d’enseignement supérieur privé qui propose une spécialisation dans le domaine de la science des données (Data Science) à des jeunes diplômés d’Ecoles d’Ingénieurs ou de l’Université. Préparé depuis 2014 et créé en ce début d’année par José Massol, Richard Beltrame, Sébastien Corniglion et Léo Souquet, l’Institut ouvre à la rentrée 2015, deux campus en France (Sophia Antipolis et Paris).

Un MSc Executive Big Data Analyst à Sophia pour 30 étudiants

A Sophia, à deux pas du campus Sophia Tech qui abrite les écoles d’ingénieurs Polytech Nice-Sophia et Eurecom, il s'agira d'un MSc Executive Big Data Analyst tandis que le campus de Paris, héberge le programme MSc Data Scientist Designer en deux ans (niveau Mastère bac+6) permettant de former de véritables Concepteurs de la Data Science. DSTI vise, par une formation dense et orientée projets d’une année à temps plein ou deux années en alternance, à préparer de jeunes diplômés français et internationaux aux nouveaux métiers très demandés de Data Scientist et d’Analyste Big Data. Afin de suivre au mieux les innovations du secteur, le cursus évoluera constamment pour suivre les demandes du marché, est-il noté.

Dans sa présentation, l’institut annonce un corps professoral international, validé par un Conseil Scientifique et Pédagogique présidé par Alain Bravo, vice-président de l’Académie des Technologies, et qui regroupe des personnalités européennes de premier plan. L'école s'est assuré également le soutien de partenaires industriels comme SAS France, leader mondial de logiciels pour l’analyse de données, IMS Health, le leader mondial des systèmes d’information pour la santé interconnectée, Ebiznext, PME experte en architectures informatiques massivement parallèles, Amazon AWS le leader mondial de services cloud computing ou encore le leader de l’informatique visuelle NVDIA, implanté depuis 2011 dans la technopole.

Flash sur le programme DSTI Sophia

Concernant le programme sophipolitain de MSc Executive Big Data Analyst quelques chiffres-clés sont donnés sur le site web de l'institut (https://www.datasciencetech.institute/fr/) : une formation de 16 mois, de niveau Mastère (bac+6), avec une promotion de 30 étudiants, un total de 1.600 heures de formation et un coût de scolarité de 32.000€ pour le programme complet.

Durant 10 mois de cours et de 4 à 6 mois de projets et junior consulting (ou stage), il est proposé d'apprendre à :

  • comprendre et utiliser les fondamentaux des Systèmes d’Information pour Big Data ;
  • devenir un expert des processus de machine learning, par l’utilisation des outils logiciels standards de l’industrie;
  • intégrer les résultats Big Data dans des systèmes d’information quotidiens (parcours "gestion" ou "science"), gérer un projet Big Data, et ses risques ;
  • comprendre les implications juridiques de son travail, accompagné d’une réflexion globale sur l’éthique des conséquences de l’analyse Big Data.

Ce programme est en temps-plein (environ 5h par jour) et, s'il ne requiert pas d’être financé par son ou un potentiel employeur il peut toutefois l'être, notamment dans le cadre du "Congé Individuel de Formation".

Un projet né de la difficulté de recruter des talents en quadri-compétences

Le projet de fonder une école spécifique au Big Data, a pris source en 2013 quand Léo Souquet et Sébastien Corniglion, informaticiens, diplômés des Universités de Nice et Edimbourg (Ecosse), ont fondé makeITdynamic, une SSII pour laquelle ils ont cherché à recruter des talents en quadri-compétences : système d’information, informatique scientifique, business & management, éthique & droit. Enseignants eux-mêmes dans des écoles du supérieur à Nice et Sophia Antipolis, ils ont alors touché du doigt la difficulté à trouver des collaborateurs ayant le bagage de connaissances suffisant. L'idée de fonder un Institut, qui formerait les spécialistes de demain de la Data, leur est alors venue et s'est imposée.

Dans leur projet, ils ont été rejoints l'an dernier, par José Massol. Ancien Directeur Général Adjoint du groupe Thales et président de Méditerranée investissement, le Club des Business Angels de Nice, il a décidé de s'impliquer dans DSTI dont il a pris la présidence. L'année 2014 a été consacrée à l'élaboration du programme et aujourd'hui, l'aventure est lancée avec la mise en place en septembre de la première promotion.


Post new comment

  • Web page addresses and e-mail addresses turn into links automatically.
  • Lines and paragraphs break automatically.

Plus d'informations sur les options de formatage

Image CAPTCHA
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.
Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011