ShareThis

Thales Alenia Space : les quatre premiers satellites de Globalstar Seconde Génération mis à poste

Le constructeur cannois a annoncé le succès de la mise à poste, sur leur orbite opérationnelle, des quatre premiers satellites de la constellation Globalstar Seconde Génération. La fin de cette phase marque l'entrée en service de cette constellation de satellites destinée à fournir des services de téléphonie mobile et de transferts de données.

Les quatre premiers satellites de la constellation Globalstar de Seconde Génération ont été mis à poste avec succès sur leur orbite opérationnelle a annoncé lundi Thales Alenia Space à Cannes. Après le lancement, le 19 octobre dernier depuis Baikonour, par Arianespace et Starsem sur lanceur Soyouz, les opérations de mise à poste ont été prises en charge par les équipes de Thales Alenia Space depuis le centre de contrôle de Globalstar à Milpitas, en Californie. La fin de cette phase marque l’entrée en service de la nouvelle constellation.

Composée de satellites en orbite basse, elle est destinée à fournir des services de téléphonie mobile et de transfert de données par satellite. Afin d’assurer une couverture mondiale, les satellites sont équi-répartis sur 8 plans orbitaux inclinés à 52° et séparés de 45°. Cette nouvelle constellation contribuera à assurer la continuité de la couverture de Globalstar jusqu’en 2025 et offrira en outre une plate-forme pour des services améliorés et la mise en place de solutions innovantes.

Des manoeuvres longues et complexes

Sur un modèle orbital de ce type, il s’agissait de mettre en place une stratégie d’optimisation des manœuvres de mise à poste mais aussi d’utilisation des dérives naturelles entre le plan d’injection et les plans opérationnels des satellites, afin d’économiser au maximum le carburant embarqué, précise TAS. En effet, ces manœuvres sont longues et complexes puisqu’il s’agit d’amener les nouveaux satellites sur les différents plans orbitaux qu’ils occupent dans la constellation.

Les quatre satellites ont été recettés avec des performances charge utile et plate-forme très satisfaisantes, est-il également indiqué. La qualité des premiers appels routés par eux est excellente. Les deux derniers satellites de la première grappe sont toujours sur leur orbite de transition à 1000 km, une première manœuvre visant à remonter l’orbite ayant été déjà réalisée au mois de décembre.

Chaque satellite Globalstar de seconde génération a une masse au lancement d’environ 650 kg et peut générer 1,6 kW de puissance en fin de vie. Il est équipé de 16 canaux en voie montante (L/C) et de 16 canaux en voie descendante (C/S). Les satellites sont lancés par grappes de six. Ils ont été conçus pour une durée de vie de 15 ans.


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011