ShareThis

Vos réactions : le retour du loup inquiète et divise

Le retour du loup dans les montagnes du haut-pays et les problèmes qu'il pose aux éleveurs suscite des réactions divergentes très marquées. En témoignent entre autres vos réactions suite à l'article "Montagne : les loups viennent-ils de franchir la "ligne jaune"?"

"L'hystérie anti-loup semble s'être emparée des médias"

Certains contestent les arguments non seulement des éleveurs exaspérés par les attaques contre le bétail mais également les observations officielles. "400 loups ?", titre un internaute. "L'hystérie anti-loup semble s'être emparée des médias, même "sérieux" comme le Monde ou la Croix. On avance des chiffres farfelus, sans aucune base scientifique sérieuse, alors que la progression de la population est beaucoup plus lente que celle annoncée : la première reproduction hors des Alpes vient seulement de se produire cet été dans les Vosges, 21 ans après le retour naturel du loup en France, et personne ne peut actuellement donner une estimation fiable de la population, certainement beaucoup moins importante qu'annoncé."

"Que le loup s'attaque à un cheval, c'est regrettable, mais cela n'a rien d'exceptionnel, cela arrive tous les ans en France, et dans les autres pays voisins qui ont une population de loups. La question à se poser est celle-ci : que faisait ce troupeau de chevaux en altitude, sans protection ni surveillance, alors que les troupeaux ont quitté les alpages ?"….

"Le loup est un chasseur"

Sous le titre "Le Loup", un autre internaute estime qu'il ne faut pas dire que cet animal est plus intelligent que dans les fables. "Le loup est un chasseur et il n'y a pas de frontières dans la nature il n'a pas compris qu'il était protégé ou quoique ce soit d'approchant !!!! S'il se cache moins c'est que petit à petit l'homme à empiété sur le territoire du loup et non l'inverse", écrit-il.

"Loup y es-tu", titre un troisième. "Effectivement le loup a été pourchassé et éradiqué a cause du "loup du Gévaudan" qui de plus n'en était certainement pas un. Donc oui le loup vivait autrefois avec les hommes c'est le juste retour des choses et je serai heureux de le revoir dans nos forêts et prairies de Normandie!!"

"Cet éleveur doit demander aux écologistes comment il faut faire pour exercer son métier"

D'autres réactions se placent du côté des éleveurs. Ainsi un internaute répond à la question posée ci-dessus par un internaute : que faisait ce troupeau en altitude? "Cet éleveur doit demander aux écologistes comment il faut faire pour exercer son métier".

"Jacques Ruguccini est un enfant du pays, ancien garde de la flore et de la faune sauvage, passionné par la nature. Depuis plus de 20 ans, il élève des chevaux de Merens et fait découvrir sur ses montures au débutant ou au cavalier confirmé le paysage alentour au travers de belles balades en montagne. Les promenades s'effectuent dans une ambiance conviviale et sont encadrées par deux accompagnateurs. Toutes les randonnées se font au départ d'Auron mais sur demande, d'autres points de départ peuvent être prévus. Et pour les enfants qui désireraient s'initier, de petites promenades en poneys sont régulièrement organisées dans la station."

"Des chiffres annoncés qui ne vont pas de le sens de la manipulation collective"

Des interrogations aussi sur le nombre de loups. "Bien sur les pros loups se désespèrent des chiffres annoncés qui ne vont pas de le sens de la manipulation collective," note ainsi un internaute. "250 loups c'était déjà le chiffre officiel fin 2011 avec 1416 attaques dans 13 départements concernés; fin 2012, 250 loups avec 1874 attaques dans 16 départements concernés; juillet 2013, 250 loups avec une très forte augmentation des attaques dans 23 départements concernés... "

"Vous avez compris comment les écologistes soutenus par l'état nous manipulent. A force de pression, ils sont en train de reconnaître qu'il y aurait plus de 300 loups d'autant qu'aujourd'hui ce sont près de 30 départements concernés."


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011