ShareThis

Brochand contre Grosjean : le choc des générations

Le second tour des élections législatives dans le 8ème circonscription des Alpes-Maritimes opposera dimanche le Maire de Cannes Bernard Brochand au jeune candidat du Front National Adrien Grosjean. Agé de 21 ans, Adrien Grosjean est parvenu au premier tour à replacer les candidats nationaux à un niveau important dans la circonscription et espère encore amplifier ce vote. Face à lui, Bernard Brochand mise sur l’expérience et appelle au rassemblement républicain face à l’extrême droite.

Bernard Brochand misera sur l'expérience pour contrer les ambitions du jeune Adrien Grosjean lors du second tour dans la 8ème circonscription des Alpes-Maritimes

Comme en 2007, Bernard Brochand devra passer par un second tour pour retrouver les bancs de l’Assemblée Nationale. Pourtant, la situation est cette année bien différente de celle des précédentes législatives où il avait du livrer un duel fratricide opposant les deux maires UMP des principales villes de la 8ème circonscription des Alpes-Maritimes. Cette fois, le Maire de Mandelieu Henri Leroy ne se présentait pas et l’on pensait que l’horizon était dégagé pour le Maire de Cannes, surtout depuis que son opposant cannois  Philippe Tabarot avait renoncé à se présenter. Mais, malgré ces auspices favorables, le premier tour n’a pas été une promenade de santé pour Bernard Brochand. Ce dernier a du faire face à une forte poussée de la Gauche qui présentait pourtant une inconnue sur la scène politique locale. Avec 21,13 % des voix, l’écologiste Elisabeth Deborde a réalisé une performance honorable, même si elle n’est pas qualifiée pour le deuxième tour.

L’expérience face à la jeunesse

C’est en effet face au jeune candidat du Front National que Bernard Brochand devra livrer bataille. A 21 ans, Adrien Grosjean n’en n’est pas à son coup d’essai puisqu’il avait déjà contraint Henri Leroy à un ballotage lors des dernières élections cantonales. Avec 23,71% des suffrages, Adrien Grosjean est parvenu à replacer les candidats nationaux à un niveau important dans la circonscription, et espère au second tour : « amplifier ce vote d’espoir pour la défense de nos droits essentiels dans notre pays ». Face à la jeunesse, Bernard Brochand mise lui sur l’expérience et estime que : «les électeurs devront faire un choix de valeurs, de crédibilité et de compétence ». En appelant également au rassemblement républicain face à l’extrême droite, il ne devrait pas rencontrer trop de difficultés dimanche, malgré l’existence de solides inimitiés contre lui dans sa propre famille politique.


Post new comment

  • Web page addresses and e-mail addresses turn into links automatically.
  • Lines and paragraphs break automatically.

Plus d'informations sur les options de formatage

Image CAPTCHA
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.
Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011