ShareThis

Cannes : 83.500 spectateurs pour la 1ère Red Bull Air Race de France

Si les 100.000 visés sur 3 jours n'ont pas été atteints, la première Red Bull Air Race jamais réalisée en France annonce 83.500 spectateurs du vendredi au samedi dont 34.000 hier dimanche pour une finale servie par une météo estivale. Le Master Class est remporté par l'Australien Matt Hall.

Une première réussie à Cannes pour la Red Bull Air Race qui n'avait encore jamais eu lieu en France. Si les 100.000 spectateurs que visaient les organisateurs sur trois jours n'ont pas été atteints, ils n'en sont pas loin avec, selon les chiffres donnés, 83.500 spectateurs réunis sur la Croisette du vendredi au dimanche et 34.000 pour la seule journée de dimanche. L'événement, il est vrai, a été servi par une météo extrêmement favorable avec une foule sur les plages de la Croisette pour assister au somptueux ballet aérien ponctué dimanche, au terme des finales, par un passage de la patrouille de France.(Photo@DR).

Un ballet aérien face à la Croisette

Pendant trois jours, le public a pu suivre de la Croisette les 20 pilotes (répartis en Master Class et Challenger Class), dont 5 Français, évoluant sur un parcours composé de 16 pylônes gonflables, culminant à 25 m au-dessus de l'eau. Un circuit aérien de 6 km de longueur, installé en baie de Cannes, avec une ligne de départ, une ligne d’arrivée et des chicanes matérialisées par des pylônes gonflables de 25 mètres de haut. Aux pilotes de passer, avec leur avion bien à l'horizontal entre ces pylônes, en évitant bien sûr de les toucher et d'engranger des points de pénalités.

Un peu comme au ski, il s'agit d'un véritable slalom aérien, à des vitesses de près de 400 km où, in fine, c'est le temps effectué pour le parcours qui compte. Une formidable réactivité aussi est demandée aux pilotes dont le corps, lors de ces cascades, va jusqu'à peser parfois 10 fois son poids réel (et ne doit pas dépasser 10G, sinon pénalité).

L'Australien Matt Hall remporte le Master Class

A ce petit jeu, c'est l'Australien Matt Hall qui a remporté la première Air Race de France. Deux fois vice-champion du monde en 2015 et 2016, il maitrise parfaitement son avion. L’Allemand Matthias Dolderer, régulier ce week end, termine 2e , dans un mouchoir de poche avec Hall à peine une centième de seconde derrière lui. L’Américain, Michael Goulian, termine 3e.

Cette première historique n’aura pas réussi aux Français dans la Master Class. Le plus jeune en lice, Mikaël Brageot se fait éliminer sans pitié par le japonais Yoshide Muroya lors du 2e tour. Cannes n’aura pas porté chance non plus à François Le Vot et Nicolas Ivanoff. Ils perdent respectivement contre le 1er et le 2e de l’épreuve. Le Vot termine 11e de cette 2e manche du championnat et Ivanoff dernier, pénalisé de 2 secondes suite à une erreur de passage en porte 4.

Challenger Class : le français Baptiste Vignes, 2e !

Les Français ont été plus chanceux dans la Challenger Class avec Baptiste Vignes, qui termine 2e ! Il s’en sera fallu de peu pour que la France décroche la première marche du podium ce weekend en Challenger Class. Le Havrais Baptiste Vignes, pourtant dernier des phases qualificatives hier, réalise aujourd’hui le meilleur temps de sa carrière sur le Red Bull Air Race en terminant 2e en 01:04.858. Il est coiffé au poteau par le Suédois Daniel Ryfa, meilleur temps des qualifications hier, qui prend la première place ce dimanche, moins d’une demi-seconde devant lui en 1:04.426.

Quant à la Française Mélanie Astles, elle est pénalisée de 2 secondes pour avoir dépassé le nombre de G autorisé et finit 4e, au pied du podium.

Prochain rendez-vous pour la Red Bull Air Race à Chiba les 26 et 27 mai pour la 3e étape du championnat du monde et peut-être un nouveau passage à Cannes l'an prochain.

  • Voir la vidéo, très impressionnante réalisée par les organisateurs : cliquez ici 

Beaucoup de monde sur les plages de la Croisette (Photo capture d'écran vidéo Red Bull)

2.000 personnes mobilisées pour l'événement

"C’était une expérience particulièrement difficile sur le plan logistique. Je remercie les Cannois pour leur patience face à un tel défi organisationnel", a déclaré dans un communiqué David Lisnard, en saluant le succès populaire de cette première en France.

Dans ses remerciements aux quelque 2.000 personnes qui étaient mobilisées pour l'événement et qui ont participé à cette réussite, le maire de Cannes n'a pas oublié les services de sécurité, ni  "les équipes de Red Bull Air Race et de Samuraï pour leur savoir-faire efficace" ainsi que "les 651 bénévoles de Cannes volontaires pour leur engagement unanimement apprécié".

Tous ont "contribué à donner de Cannes, de la Côte d’Azur, et donc de la France, une image de qualité et de fiabilité à l’international" a conclu le maire qui est également le président du CRT Côte d'Azur.


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011