ShareThis

Cannes : l'Etat ne vendra pas le terrain de Sainte-Marguerite

Cannes crie victoire ce matin. L'Etat a renoncé à la vente pour 2 millions d'euros d'une parcelle de 3.200 m2 sur l'île de Sainte-Marguerite, terrain occupé par la base nautique du Batéguier-Florence Arthaud. L'affaire, déclenchée début 2018, avait suscité une vive opposition de la ville et des amoureux de Cannes soucieux de la préservation de ce joyau que sont les îles de Lérins.

Cannes a gagné ! C'est ce que clame depuis ce matin la ville du cinéma après avoir appris que la base nautique de l’île Sainte-Marguerite n’était plus à vendre. L'affaire avait débuté dans les premiers mois de 2018 quand le gouvernement avait envisagé de mettre en vente, pour 2 millions d'euros, la parcelle de la base nautique du Batéguier-Florence Arthaud, dite Pavillon de la chasse. Aussi, en avril 2018, David Lisnard, le maire, sonnait la charge. Il alertait l’opinion, saisissait le gouvernement pour empêcher la vente de ce site cannois exceptionnel sur l’archipel des îles de Lérins et proposait l'acquisition par la ville de ces 3.200 m2 pour l'euro symbolique. (Photo Ville de Cannes : la parcelle superbement placée le long de la plage sur l'Ile Sainte-Marguerite).

Cette parcelle, il faut le rappeler, était jusqu'alors affectée à l’Office National des Forêts. Mais la Mairie de Cannes en a l’usage. La base nautique est ainsi occupée par l’association Cannes Jeunesse (labélisée EU Ecolabel par la Commission Européenne), délégataire de service public de la mairie. L’activité qui y menée est respectueuse de l’environnement et chaque année des centaines de petits Cannois sont accueillis pour être formés à la voile.

La ville mettait également en avant la situation exceptionnelle du terrain sur l’île Sainte-Marguerite. Il est placé en zone Natura 2000 et en Zone naturelle d’intérêt écologique floristique et faunistique (ZNIEFF), à proximité de l’étang du Batéguier, lui-même classé réserve biologique tout comme la forêt domaniale qui l’entoure. Une position qui lui confère une valeur patrimoniale et environnementale remarquable. Dans sa bataille pour la préservation des îles de Lérins, la ville a été rejointe par plusieurs personnalités et par des amoureux de Cannes qui ont spontanément déclenché des pétitions (elles ont rapidement atteint 34 000 signatures!). Cette question de Saint-Marguerite avait également été l'un des dossiers abordés par David Lisnard, lors d'une rencontre avec le premier Ministre Edouard Philippe début janvier.

"Aujourd’hui, le retrait par l’État du site de la liste des biens pouvant être aliénés est une grande victoire pour Cannes, son paysage et la sauvegarde de son identité" souligne aussi ce matin le maire. "La démarche engagée par le gouvernement était parfaitement contraire à l’intérêt environnemental et public des îles de Lérins que j’ai entrepris de protéger et même de sanctuariser grâce à tous les moyens légaux dont la Mairie de Cannes dispose. Je me réjouis donc que nos forces conjointes, municipale et citoyenne, soient parvenues à faire annuler la procédure de cette vente."


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011