ShareThis

Cannes Lions : le grand brassage des géants de la com et des marques stars

La 66ème édition des Cannes Lions démarre ce matin au palais des Festivals et se poursuivra jusqu'à vendredi. Initialement festival du film publicitaire, il est devenu aujourd'hui celui de la créativité sous toutes ses formes et prend en compte une nouvelle évolution : le cap mis sur l'univers du divertissement.

C'est parti pour la 66ème édition des Cannes Lions. Elle s'ouvre ce matin, lundi 17 juin au Palais des Festivals de Cannes et se poursuivra jusqu'au vendredi 21 juin. Toute une semaine pour le festival de la créativité qui transformera la cité du cinéma en centre mondial de l'industrie de la communication et du marketing et réunira près de 20.000 participants provenant de plus de 100 pays. Des entrepreneurs, dirigeants, créatifs, qui viendront échanger avec les professionnels et les leaders d’opinion des diverses industries de la publicité pour un grand brassage des idées. (Photo DR : ambiance décontractée pour Cannes Lions).

On retrouvera ainsi sur la Croisette les groupes géants de communication (WPP, Omnicom, Publicis, Havas...) et les plateformes planétaires géantes (Google, Facebook, Tencent, Twitter,...), les grands du conseil (Accenture Interactive, EY, ...), les diffuseurs et créateurs de contenus (Netflix, Warner...) et bien sûr les marques stars mondiales d'Apple à L'Oréal et annonceurs clefs (Apple, P&G, Unilever, L'Oréal...).

Au menu de cette édition, bien sûr des campagnes qui se déclinent désormais sous de multiples formes (film, podcast, affichage, web, print….) et dans de multiples secteurs (santé, industrie, musique, social, e-commerce, Développement Durable…). Au total, 30.953 travaux de 89 pays seront présentés et vont concourir pour les Cannes Lions. Un chiffre en diminution (41 000 en 2017 et un peu plus de 32 000 en 2018). A noter l'ajout de nouvelles catégories qui prennent en compte l'évolution du secteur de la pub : Creative Strategy Lions et Entertainment Lions for Sport avec respectivement 848 et 702 travaux inscrits.

L'occasion aussi de décrypter les grandes tendances. Pour le quotidien Les Echos, cette édition 2019 s'inscrit sous le signe de l'entertainment. "Sous la pression des "adblockers" mais aussi de l'évolution culturelle du grand public, le Festival de la Créativité de Cannes fait de plus en plus la part belle à de nouveaux formats issus de l'univers du divertissement", note le quotidien. "La publicité se rapproche de plus en plus du divertissement et prend les chemins de la musique, du gaming, des séries, d'histoires longues."

"Après avoir été le Festival de la Publicité et du film de 30 secondes, puis celui de l'Internet, les Cannes Lions abordent cette 66ème édition sous le signe de la pop-culture et du divertissement au sens le plus large du terme" concluent Les Echos.


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011